Science et Environnement
Ifremer : L'Atalante arrive à Concarneau pour modernisation

Actualité

Ifremer : L'Atalante arrive à Concarneau pour modernisation

Science et Environnement

Le navire océanographique d'Ifremer est arrivé dimanche à Concarneau, où il va subir un important chantier de modernisation. Menés par Piriou Naval Services, les travaux verront la mise en cale sèche de l'Atalante début décembre. Elle y restera jusqu'à mi-février avant d'être de nouveau opérationnelle en avril. Long de 84 mètres, le bateau est en service depuis octobre 1990 et a effectué sa première campagne scientifique en mars 1991. Géré par le GIE Genavir, l'Atalante est un navire de recherche pluridisciplinaire destiné aux géosciences marines, à l'océanographie physique et à la biologie marine. Il peut embarquer les deux systèmes sous-marins de l'Ifremer : Nautile ou bien Victor 6000. Le submersible Nautile est un sous-marin habité, conçu pour l'observation et l'intervention jusqu'à des fonds de 6000 mètres. Victor 6000 est, quant à lui, un robot téléopéré grande profondeur, instrumenté et modulaire. En 2008, lors de la mission Momar08, l'Atalante a ainsi déployé le ROV Victor 6000 dans le cadre du projet MOMAR (Monitoring the Mid-Atlantic Ridge) sur un site hydrothermal situé près des Açores en particulier pour récupérer des équipements mis en place lors d'une précédente campagne. Ce site, qui abrite des écosystèmes très spécifiques, est le siège d'une forte activité sismique.

Cure de jouvence à mi-vie

L'objectif d'Ifremer, au travers du chantier réalisé à Concarneau, est la modernisation à mi-vie de l'Atalante, afin que le navire puisse poursuivre ses missions actuelles. Ce projet s'inscrit dans le cadre du « Contrat quadriennal Etat-Ifremer 2005-2008 » et dans les objectifs du plan de renouvellement de la flotte océanographique de l'institut à l'horizon 2010. Il s'agit de fournir à la communauté scientifique nationale une plateforme fiable et efficace, adaptée au développement des sciences marines pour les 15 ans à venir, explique l'Ifremer. Au-delà de l'entretien lourd réalisé lors d'un tel arrêt technique, de nouveaux équipements scientifiques et de navigation, dont de nouveaux sondeurs multifaisceaux, seront installés à bord de l'Atalante. Le navire fera également l'objet d'adaptations et de modifications destinées à améliorer les capacités et les performances d'exploitation. Pour Piriou, qui se positionne sur l'activité de réparation pour des navires jusqu'à 110 mètres de longueur, ce contrat est de première importance. « Ce marché vient confirmer notre collaboration avec notre client dont nous assurons régulièrement les arrêts techniques de navires gérés par GENAVIR. Il correspond à la volonté de PIRIOU de poursuivre son évolution dans la gestion d'arrêts techniques complexes de grandes unités en s'appuyant sur l'expérience acquise, notamment sur les navires de la Marine Nationale en termes d'ingénierie de contrat », explique le groupe breton.

IFREMER | Actualité de l'institut de recherche marine Chantier Piriou | Toute l'actualité du groupe naval breton