Divers
Ifremer: Le Pourquoi Pas? repart en essais

Actualité

Ifremer: Le Pourquoi Pas? repart en essais

Divers

Le nouveau navire amiral d'Ifremer a quitté Saint-Nazaire en fin de semaine pour de nouveaux essais mer. Ce bâtiment océanographique, bourré de technologie, devait être livré le mois dernier mais de nouveaux réglages sont nécessaires, en particulier dans le domaine de la propulsion: "C'est un système très complexe. Nous devons respecter les mêmes normes en terme de buits rayonnés que pour les sous-marins", explique Jean-François Gachet, responsable du projet chez Alstom Marine. Pour remédier aux vibrations apparues lors les essais en rade de Brest, les Chantiers de l'Atlantique ont donc procédé à une mise en cale sêche pour, notamment, démonter l'hélice babord.
Long de 105 mètres, le Pourquoi Pas? est destiné aux missions d'hydrographie, hauturière ou côtière, de géosciences, d'océanographie physique, chimique et biologique. Pour la première fois sur un navire d'Ifremer, l'utilisation simultanée des sous-marins Nautile et Victor 6000 sera possible.
Ce programme de 66 millions d'euros est financé à 55% par Ifremer et 45% par le ministère de la défense. Le navire sera utilisé 150 jours par an par la Marine Nationale.

Pourquoi pas ? Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)