Construction Navale
Il n'y aura sans doute pas de troisième géant du type Oasis of the Seas

Actualité

Il n'y aura sans doute pas de troisième géant du type Oasis of the Seas

Construction Navale

La compagnie américaine Royal Caribbean Cruise Line ne semble pas devoir prolonger la série des paquebots géants du projet Genesis. L'Oasis of the Seas, livré en octobre dernier, et son sistership l'Allure of the Seas, prévu pour être achevé en août prochain, devraient rester seuls de leur catégorie. Du moins pour le moment.
Ces mastodontes de 361 mètres, 225.000 tonneaux et 2700 cabines, consacrés plus gros paquebots du monde, rencontrent un beau succès depuis le début de leur commercialisation. En Floride, où l'Oasis of the Seas est déployé depuis cet hiver, l'engouement pour cette incroyable ville flottante ne se dément pas. Mais, avec l'arrivée cet été de l'Allure of the Seas à Fort Lauderdale, RCCL devrait atteindre une certaine limite en matière de capacité. Les deux bateaux appareillant le samedi et le dimanche pour des croisières d'une semaine dans les Caraïbes, il parait difficilement envisageable de déployer une unité supplémentaire de cette taille le week-end, et à fortiori en semaine. Pour chaque navire, il faut en effet commercialiser et gérer l'acheminement d'environ 6000 passagers. Or, de par leur taille, les deux mastodontes ne peuvent guère être exploités que dans les Caraïbes. Les possibilités d'escales, en raison des mensurations des géants, sont en effet limitées, les deux bateaux ne s'arrêtant d'ailleurs que dans peu de ports durant leurs traversées programmées en 2010.
C'est pourquoi, pour ses prochains paquebots neufs, RCCL devrait revenir à une taille plus petite. La compagnie doit, notamment, préparer le renouvellement de ses unités les plus anciennes. D'abord les Sovereign of the Seas (livrés à la fin des années 80), dont un (le Monarch) a déjà été versé à Pullmantur, puis dans quelques années les navires de la classe Legend, achevés dans les années 90.

Royal Caribbean | Actualité de la compagnie de croisière