Histoire Navale

Actualité

Il y a 70 ans, le Lancastria sombrait au large de Saint-Nazaire

Histoire Navale

C'est l'une des plus grandes catastrophes maritimes de l'histoire. Il y a 70 ans, le 17 juin 1940, le paquebot britannique Lancastria sombrait au large de Saint-Nazaire, mortellement touché par les bombes de l'aviation allemande. Mis en service en 1922 (sous le nom de Tyrrenhia puis rebaptisé en 1924), le navire de la Cunard, long de 168 mètres, venait d'embarquer des soldats britanniques fuyant l'avancée des troupes allemandes dans l'ouest de la France. Après son appareillage, le Lancastria est attaqué à 15H50 par quatre avions Ju 88, qui parviennent à placer une bombe dans une des cheminées. Ce coup fatal provoque la perte du navire, qui coule en une vingtaine de minutes. Officiellement, le naufrage fait 5200 victimes, ce qui en fait le second plus meurtrier après celui du paquebot allemand Wilhelm Gustloff (plus de 5300 morts), torpillé le 30 janvier 1945 par un sous-marin soviétique. Toutefois, selon certains historiens, la perte du Lancastria aurait, en réalité, fait quelques 7000 victimes.

Le Lancastria (© : CUNARD)
Le Lancastria (© : CUNARD)

En souvenir de la tragédie, une cérémonie se déroulera cet après-midi au large de Saint-Nazaire, là où une bouée marque l'emplacement de l'épave, qui repose par une vingtaine de mètres de fond. Le ravitailleur de combat britannique Fort Rosalie et le chasseur de mines français Pégase y participeront. Des bateaux des Pilotes de la Loire, des Phares et balises, de la SNSM, du remorquage et des Affaires maritimes seront également présents. Il y a 70 ans, leurs prédécesseurs s'étaient, en effet, portés au secours des naufragés du Lancastria, 2500 personnes étant sauvées de la noyade. Escal'Atlantic s'implique aussi dans cette commémoration en mettant son bateau, habituellement utilisé pour la visite du port et de la côte, à la disposition des derniers survivants, de leurs proches et des familles de victimes. Venus de Grande-Bretagne, d'Irlande, du Canada, d'Australie, de Nouvelle Zélande et d'Afrique du sud, ils pourront se recueillir, à 9 milles au large, au dessus de l'endroit où se trouve l'épave. Sera notamment présente une miraculée, qui n'était qu'un bébé de deux mois et demi à l'époque. Les cendres de l'un des survivants, décédé voici 18 mois, seront, à sa demande, dispersées en mer à cette occasion. Cette cérémonie en mer prolonge le recueillement à terre, aujourd'hui à Saint-Nazaire, mais aussi hier au cimetière de La Baule et demain à Pornic.
A noter qu'à l'occasion de ces commémorations, France 3 Ouest diffuse ce matin « Le Lancastria, histoire d'un naufrage confidentiel », réalisé par notre confrère Christophe François. La chaine de télévision reviendra également sur l'évènement dans ses journaux, les éditions du midi et du soir étant présentées en direct de Saint-Nazaire.
___________________________________

- En savoir plus sur le site LELANCASTRIA.COM

- Voir le site de FRANCE 3