Défense
Images des Super Etendard en Afghanistan

Actualité

Images des Super Etendard en Afghanistan

Défense

Comme nous l'écrivions hier, les Super Etendard Modernisés (SEM) déployés en Afghanistan viennent de rentrer en France. Ces appareils, appartenant à la flottille 17F, étaient engagés depuis le mois d'août (ils avaient relevé trois autres SEM déployés depuis juin) sur la base aérienne de la FIAS (Force internationale d'assistance à la sécurité) de Kandahar. Ils formaient, avec les 3 Mirage 2000D de l'escadron 3.3 Ardennes, le détachement Air français, opérationnel depuis le 26 septembre 2007.

SEM au dessus de la base de Kandahar (© : ETAT-MAJOR DES ARMEES)
SEM au dessus de la base de Kandahar (© : ETAT-MAJOR DES ARMEES)

SEM en vol (© : ETAT-MAJOR DES ARMEES)
SEM en vol (© : ETAT-MAJOR DES ARMEES)

En tout, les SEM ont effectué 244 sorties représentant 930 heures de vol et 180 missions dont 119 d'appui aérien rapproché. Ils ont, à cette occasion, tiré les nouvelles bombes GBU-49 à guidage GPS et laser. Le détachement afghan de la Marine nationale comportait une cinquantaine de personnes, dont 7 pilotes et une quarantaine de techniciens.
C'est la première fois que les SEM de la Marine nationale interviennent au dessus du sol afghan depuis une base terrestre. Ils sont en revanche habitués à région, où ils opèrent régulièrement, depuis 2001, à partir du porte-avions Charles de Gaulle.

Pendant une tempête de sable (© : ETAT-MAJOR DES ARMEES)
Pendant une tempête de sable (© : ETAT-MAJOR DES ARMEES)

Témoignage du lieutenant de vaisseau « Garlic »

« C'est une expérience unique et inoubliable, chaude, tant en température (jusqu'à 55° !), que dans notre vie quotidienne où les menaces sont très présentes (notamment avec les tirs de roquettes dans l'enceinte du camp). Notre adaptation a été plutôt simple, lorsque nous sommes en mer sur le porte-avions au large du Pakistan nous connaissons les mêmes contraintes de chaleur et de réactivité, bien que la pression soit moins lourde par certains aspects. Les matériels, par exemple, sont plus préservés de la poussière et de la chaleur sur le PA et nous pouvons être projetés H24. Mais il faut surtout retenir de cette mission l'enrichissant échange d'expérience avec nos camarades de l'armée de l'air et des nations alliées. Nos méthodes de travail ne sont pas les mêmes depuis la terre et depuis la mer, nous sommes complémentaires, le constat a été unanime : nous avons beaucoup appris les uns des autres ».

Ravitaillement d'un SEM et d'un Mirage 2000 D (© : ETAT-MAJOR DES ARMEES)
Ravitaillement d'un SEM et d'un Mirage 2000 D (© : ETAT-MAJOR DES ARMEES)

« De plus d'un point de vue opérationnel, au cours de notre projection à Kandahar, nous avons rencontré les troupes au sol, et mieux ressenti le terrain, ce qui nous sera bénéfique lorsque nous reviendrons sur le Charles de Gaulle. La majorité de la flottille avait déjà participé à l'opération Enduring Freedom depuis le PA, et gardera cette mission en mémoire.

Ce fut par ailleurs une bonne occasion de faire mieux connaître le Super Etendard Modernisé, le fameux " couteau suisse " de l'aviation navale qui, ici, en a étonné plus d'un, par sa souplesse d'emploi et de gréement! Nous préparons maintenant notre retour, les Mirage 2000D prennent notre suite, nous avons tous été heureux de cette expérience intense. Maintenant, nous allons nous entraîner afin de poursuivre nos missions depuis le Charles, notre base aérienne mobile... »

SEM sur le Charles de Gaulle(© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)
SEM sur le Charles de Gaulle(© : MER ET MARINE - V. GROIZELEAU)

Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française