Histoire Navale
Images : Il y a trente ans, l'Arromanches était découpé à Toulon

Actualité

Images : Il y a trente ans, l'Arromanches était découpé à Toulon

Histoire Navale

Alors que l'ex-Clemenceau est parti début février pour les chantiers de démantèlement britanniques Able UK, nous vous proposons une exceptionnelle série de clichés réalisée à Toulon il y a trente ans. Ces images, prises par Jean-Louis Venne, montrent le ferraillage du porte-avions Arromanches. Lancé en 1943 pour la Royal Navy, l'ex-HMS Colossus est prêté en 1946 à la Marine nationale, qui l'achètera finalement en 1951. Rebaptisé Arromanches, en mémoire du débarquement de Normandie, le navire de 211 mètres, capable d'embarquer 25 avions, participe d'abord au soutien des troupes en Indochine. Il est déployé en 1948 et y retournera régulièrement pour soutenir les troupes françaises contre le Viêt Minh. En 1953, ses flottilles embarquées tentent, notamment, d'éviter l'inéluctable chute de Ðiện Biên Phủ.
En 1956, l'Arromanches participe à la campagne de Suez, en compagnie du La Fayette et du cuirassé Jean Bart. A la fin des années 50, alors que les Clemenceau et Foch sont en construction à Brest et Saint-Nazaire, le porte-avions est reconverti en navire d'entrainement puis en porte-hélicoptères d'assaut. Condamné en 1974, l'Arromanches sera confié à une société de démolition varoise qui débutera son démantèlement en 1978 au port de Brégaillon à la Seyne-sur-Mer, près de Toulon. Lors de l'opération, les chalumeaux se sont notamment attaqués aux pourtours du pont d'envol qui a fini par tomber dans le hangar, où il fut découpé en morceaux. Les images réalisées à l'époque par Jean-Louis Venne permettent de mesurer l'ampleur des travaux, mais aussi de voir comment, il y a trente ans, on « déconstruisait », en France, un porte-avions...

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
(© : JEAN-LOUIS VENNE)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française