Défense
Immigration : La frégate La Motte-Picquet rentre à Toulon avec 18 corps

Actualité

Immigration : La frégate La Motte-Picquet rentre à Toulon avec 18 corps

Défense

La frégate La Motte-Picquet est rentrée hier après-midi à Toulon, avec à son bord les corps de 18 immigrés clandestins. Les cadavres ont été trouvés vendredi, par hasard, entre les côtes libyennes et Malte, à une centaine de nautiques au sud de l'île. Selon les premières constatations médicales, qui devront être confirmées par les autopsies, les corps dérivaient depuis plusieurs jours. Après la découverte de la première dépouille, le La Motte-Picquet a ratissé la zone pendant une dizaine d'heures, découvrant au total 18 corps. Il s'agit vraisemblablement d'immigrés clandestins africains ayant fait naufrage avec leur embarcation en tentant de gagner l'Union Européenne.
Hier, la Commission Européenne a reproché à l'Etat maltais d'avoir repéré plusieurs embarcations surchargées au large de ses côtes ces dernières semaines, sans avoir lancé d'opérations de secours. Bruxelles demande que Malte n'abandonne plus les clandestins en mer. Les 18 corps repêchés par la frégate de la Marine nationale devraient être inhumés en France. Les autorités disposent de peu d'indices sur l'origine des clandestins qui ont péri en Méditerranée. Des tests ADN seront pratiqués pour tenter de déterminer leur identité. Une enquête a été ouverte par le parquet de Toulon.

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française