Défense
Important exerce amphibie européen au Sénégal

Actualité

Important exerce amphibie européen au Sénégal

Défense

5000 militaires, 10 bâtiments de surface, 18 aéronefs et 105 véhicules... L'exercice amphibie interallié Emerald Move se déroule du 8 au 28 novembre au large de Dakar, au Sénégal. Ces manoeuvres sont organisées par cinq pays (Espagne, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni), à l'origine de l'initiative amphibie européenne (IAE). « Il s'agit d'entraîner l'IAE à planifier et à conduire une opération amphibie sur un large spectre de missions : raid amphibie, évacuation de ressortissants et combat en zone lagunaire », explique la Marine nationale. La France assure la direction de l'exercice depuis le bâtiment de projection et de commandement Tonnerre, sur lequel le vice-amiral Alain Hinden a installé son état-major. Plusieurs navires spécialisés dans la projection de forces sont présents autour du Tonnerre, comme le transport de chalands de débarquement Foudre ou le transport d'assaut italien San Giorgio. En tout, 2500 militaires devaient être débarqués. Aux côtés des troupes italiennes, hollandaises et françaises (avec une participation des forces françaises au Cap Vert), 220 militaires sénégalais participent aux opérations de débarquement. « L'amphibie est un outil militaire rare dont l'efficacité n'est plus à prouver pour des déploiements à longue distance, comme ici à 6000 kilomètres du coeur de l'Europe, que ce soit pour des interventions de gestion de crise ou pour des opérations humanitaires », estime l'amiral Hinden. Outre le Tonnerre et la Foudre, la Marine nationale engage également, dans cet exercice, la frégate antiaérienne Cassard et l'engin de débarquement d'infanterie et de char (EDIC) Sabre, ce dernier étant basé à Dakar (et doit être prochainement transféré à la marine sénégalaise).

Marine nationale