Vie Portuaire
IMR : Jifmar remporte un gros contrat en Algérie

Actualité

IMR : Jifmar remporte un gros contrat en Algérie

Vie Portuaire

La société française Jifmar Offshore Services a été retenue par la STH, filiale de SONATRACH, pour assurer des missions d'Inspection, de Maintenance et de Réparations (IMR) dans cinq terminaux algériens de chargement d'hydrocarbures, situés à Skikda, Béjaia et Arzew. Pour mener à bien ce contrat pluriannuel, Jifmar crée une filiale locale, qui va employer 15 à 20 personnes (ingénieurs, marins et personnel administratif). Jifmar Algérie aura son siège social à Oran et disposera de deux bases opérationnelles, la première à Arzew et la seconde probablement à Skikda. Côté moyens, la société mettra en oeuvre deux multicats, le Paul B et un nouveau navire plus grand. Il devrait s'agir du Dulas Island, une unité de 24.5 mètres actuellement exploitée en Afrique de l'ouest et qui devrait rejoindre l'Algérie en septembre. Ces deux bateaux mettront en oeuvre deux nouveaux robots télé-opérés (ROV) Cougar, achetés spécialement pour intervenir dans les terminaux algériens.

Le multicat Paul B (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)
Le multicat Paul B (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)

Cap sur l'international

Ce contrat, qui entre en vigueur le 18 juillet, permet à Jifmar de se développer à l'international et de s'étoffer un peu plus. La société va, ainsi, être forte d'une soixantaine de salariés, 6 navires et 3 ROV (les 2 Cougar et le Mohican exploité au profit de la Direction Générale de l'Armement à partir du Jif Xplorer). Le contrat décroché en Algérie complète, par ailleurs, ceux déjà en vigueur aux terminaux de Total et BP à Sète et Port-la-Nouvelle. « Nous nous consolidons dans notre coeur de métier, qui est l'IMR des terminaux maritimes, pour laquelle nous avons obtenu une certification ISO 9001-2008 et avons mis en place un système de maintenance centralisé. Ce contrat nos permet aussi de développer nos moyens. Ainsi, en matière de ROV, nous avons créé un véritable département avec du personnel qualifié et une logique spécifique de mise en oeuvre et de maintenance », explique Foad Zahedi, directeur de Jifmar Offshore Services. Basée à Marseille, la société, qui vient de fêter ses cinq ans (le 15 juillet), connaît donc un beau développement, dépassant désormais les frontières de l'Hexagone. « Le contrat en Algérie est un grand pas vers l'internationalisation. Jusqu'ici, l'essentiel de notre activité était en France. Là, nous créons une filiale avec du personnel algérien. C'est une toute autre logique. Avec le contrat en Algérie, nous allons réaliser un tiers de notre chiffre d'affaires à l'international et nous espérons faire encore progresser cette part ».

Jifmar Offshore Services | Actualité de la compagnie