Défense
Incendie à bord d’un sous-marin russe en arrêt technique

Actualité

Incendie à bord d’un sous-marin russe en arrêt technique

Défense

Le chantier naval de Severodvinsk, au nord de la Russie, était recouvert hier après-midi d’une épaisse fumée émanant de l’Orel. Actuellement en arrêt technique, ce sous-marin lance-missiles antinavire à propulsion nucléaire a été victime d’un incendie. Le feu s’est déclaré à l’arrière du bâtiment lors de travaux de soudure, a déclaré un porte-parole du chantier. Face à l’incendie, manifestement violent, il a été décidé rapporte l’AFP de remplir la cale sèche dans laquelle se trouve l’Orel. La situation serait toutefois sous contrôle selon les autorités russes, qui ont précisé que le cœur nucléaire du bâtiment est à l’arrêt et que ses barres de combustible avaient été débarquées dans le cadre de son passage au bassin. Il en est de même pour l’armement. Dans la soirée, le chantier a fait savoir que l'incendie était éteint. On ne connait pas pour le moment l'étendue des dégâts et la durée des réparations nécessaires à la remise en état du sous-marin. 

Du type Oscar II, l’Orel, mis en service en 1993, est un sistership du Kursk, qui a coulé en 2000 suite à l’explosion accidentelle de torpilles. Longs de 154.7 mètres et présentant un déplacement de 18.300 tonnes en plongée, les Oscar II sont de très gros sous-marins particulièrement puissants. Ils peuvent embarquer 24 missiles SS-N-19. Ils disposent également de six tubes pour 26 torpilles et missiles SS-N-15 et SS-N-16, ainsi qu’un système antiaérien SA-N-8 avec 8 missiles.

L’Orel est en refonte depuis 2013 et devait réintégrer la flotte russe cette année. Il se trouve selon les images diffusées non loin d’un croiseur de type Slava, probablement le Marshal Utsinov. 

Marine russe