Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Inde : Premier Scorpene en service, lancement d’un second sous-marin nucléaire

Défense

La marine indienne a procédé hier à la mise en service du premier des six sous-marins du type Scorpene commandés en 2005 à la France. La cérémonie s’est déroulée en présence de nombreuses personnalités, dont le premier-ministre Narendra Modi.

Conçu par Naval Group (ex-DCNS) et construit en transfert de technologie par le chantier Mazagon Dock Limited (MDL) de Mumbai, le Kalvari avait été mis à l’eau en octobre 2015, ses essais en mer ayant débuté en mars 2016. Il avait été livré à la marine indienne le 21 septembre.

Longs de 67 mètres et présentant un déplacement de plus de 1550 tonnes en surface, ce bâtiment pourra mettre en œuvre une vingtaine d’armes, dont des missiles antinavire Exocet SM39 (le contrat des torpilles lourdes n’a pas encore été notifié).

 

 

Sorti en janvier 2017 du hall de construction de MDL, le second Scorpene indien, le Khanderi, en est quant à lui au stade des essais, sa livraison allant intervenir en 2018. Les autres, en cours de construction, seront achevés au rythme d’une unité tous les 12 mois précise Naval Group, qui postule auprès de l’Inde pour vendre d’autres sous-marins, ainsi que d'autres types de navires, dont des bâtiments de projection. « Naval Group est fier d’avoir contribué à l’admission au service actif du sous-marin Kalvari qui illustre notre vision d’un fort partenariat stratégique en Inde. Naval Group est présent en Inde depuis plus d’une décennie. En partenariat avec MDL nous avons a été la première entreprise à conduire un programme aussi exigeant et d’aussi grande ampleur, permettant ainsi à la marine indienne de disposer de capacités sous-marines sans précédent. Nous sommes convaincus qu’un tel partenariat, basé sur la confiance et l’exigence de qualité, sont les clés du succès à long terme pour l’industrie de défense indienne et sa souveraineté », a déclaré Herné Guillou, président de Naval Group.

 

Le premier-ministre indien Narendra Modi et Hervé Guillou pendant la cérémonie (© : 

Le premier-ministre indien Narendra Modi et Hervé Guillou pendant la cérémonie (© : NAVAL GROUP)

 

En plus de ses sous-marins d’attaque, l’Inde développe également une composante océanique stratégique. Un second sous-marin à propulsion nucléaire doté de missiles balistiques, l’Arighat, a été mis à l’eau il y a quelques semaines à Visakhapatnam. Mis sur cale en 1998, le premier de cette série, l’Arihant, a réalisé en mars 2016, dans le golfe du Bengale, son premier tir de K-4. Ce missile haut de 12 mètres pour un diamètre de 1.7 mètres et un poids de 17 tonnes affiche une portée donnée à 3500 kilomètres.

Long de 120 mètres pour un déplacement d’environ 7000 tonnes, l’Arihant, premier sous-marin de construction nationale équipé d’une propulsion nucléaire et de missiles balistiques, compte quatre silos permettant chacun de lancer verticalement trois K-15 ou un K-4. Alors qu’une troisième unité est en construction, la série devrait comprendre quatre à six bâtiments. Pour l’Inde, puissance nucléaire, il s’agit du premier pas vers la probable constitution d’une flotte de sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE).

 

Marine indienne Naval Group (ex-DCNS)