Disp POPIN non abonne!
Energies Marines

Fil info

Ingénierie : partenariat entre SerEnMar et ISMER

Energies Marines

Les entreprises SerEnMar et ISMER ont signé à Lorient un partenariat visant à proposer et fournir des solutions conjointes combinant les capacités de gestion de projet, d’ingénierie et d’intégration de SerEnMar et les moyens d’intervention d’ISMER.

L’objectif poursuivi par les deux entreprises est de packager des offres services pour les opérations menées dans les domaines des énergies marines renouvelables, de l’océanographie opérationnelle, des services aux industriels, et plus généralement de tous travaux maritimes faisant appel à des capacités de gestion de projet et de maîtrise d’œuvre.

Didier Bazin, auparavant plongeur-démineur et chef de mission dans la marine nationale, puis conducteur de travaux maritimes, a repris l’entreprise ISMER en 2016, avec l’objectif de pérenniser l’exploitation des deux navires de travail, poursuivre la réalisation de chantiers de travaux maritimes côtiers, et développer l’offre d’intervention hyperbare et de contrôle non-destructif sous-marin. « Notre partenariat est l’occasion d’avoir accès à des nouveaux marchés, porteurs d’avenir, où les attentes des clients sont élevées, au point de vue technique, opérationnel et de la gestion du projet en général. Ship As A Service, en intégrant nos interventions dans les opérations qu’ils conçoivent et coordonnent, nous donnent accès à ces secteurs ».

Le services clés-en-main proposés seront par exemple le déploiement et l’entretien de marques de balisage, de bouées instrumentées, de capteurs océanographiques, de prototypes EMR, des services d’Inspection Maintenance-Réparation pour les futurs parcs éoliens offshore, et des services de support opérationnel et logistique pour des campagnes d’étude du milieu marin, d’essais de matériel en mer, d’entraînement… Pour Hervé Allaire, fondateur de SerEnMar « collaborer avec ISMER au travers de notre offre Ship As A Service® est une manière de combiner efficacement 30 années d’expérience des travaux maritimes et sousmarins et de connaissance de la zone à une appréciation des futurs besoins de la Croissance Bleue et une nouvelle méthodologie. C’est aussi donner corps à une réalité, car nous avons l’habitude de travailler ensemble, nous connaissons nos capacités respectives et partageons régulièrement sur nos avancées ».

Plusieurs opérations ont déjà été réalisées conjointement et d’autres sont en cours de développement, avec la volonté de proposer des solutions locales optimisées et pertinentes aux porteurs de projet.

Comuniqué de SerEnMar, mars 2018