Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

Interrogations sur l’avenir du chantier STX de Lanester

Construction Navale

L’année a été bien remplie pour le site lorientais de STX France. Sept bateaux militaires ont été livrés ces derniers mois : les patrouilleurs togolais du type RPB 33 Agou et Oti, conçus par Raidco Marine, les quatre chalands de débarquement (CTM-NG) destinés au BPC russe Vladivostok et, en fin de semaine dernière, l’OPV 45 Kedougou, un autre contrat de Raidco signé cette fois avec la marine sénégalaise.

Après un rythme de production très soutenu, l’avenir semble désormais moins avenant. Le carnet de commandes est en effet en train de se vider. Alors que les quatre CTM NG ont désormais tous rejoint le Vladivostok à Saint-Nazaire (les essais d'enradiage ayant été réalisés), quatre unités supplémentaires doivent être normalement construites pour le second BPC russe, le Sébastopol, livrable en 2015. Mais ce programme, géré par DCNS, est actuellement soumis aux tensions diplomatiques entre Moscou et les Occidentaux au sujet de l'Ukraine. 

Côté civil, le chantier de Lanester a postulé pour la réalisation du nouveau ferry de l’île de Groix, dont le dossier n’a, pour l’instant, pas encore quitté les bureaux du Conseil général du Morbihan. Restent des éventuels travaux de sous-traitance pour les chantiers STX de Saint-Nazaire, dont on ne connaît pas encore la teneur.

Une situation qui inquiète les 90 salariés du site, où un débrayage a été annoncé pour aujourd’hui. 

 

 

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)