Divers
Interview : Christian Garin, président d'Armateurs de France

Interview

Interview : Christian Garin, président d'Armateurs de France

Divers

Cette semaine, Armateurs de France tenait son assemblée générale annuelle. L'occasion de faire le point, avec son président, sur certains sujets d'actualité touchant les compagnies françaises. Conséquences de la crise, réforme de l'enseignement maritime, compétitivité des armements tricolores et craintes face à la montée en puissance de la Chine... Christian Garin, a accepté de répondre à nos questions.
_____________________________________________

MER ET MARINE : Suite à la crise économique qui a débuté fin 2008, comment se sont comportés les armateurs français l'an dernier ?

CHRISTIAN GARIN: Pour les armateurs français, comme pour l'industrie de façon générale et le transport maritime au niveau mondial, 2009 a été une année difficile. Au premier semestre, nous avons constaté une poursuite de la baisse entamée à la fin de l'année 2008. Mais, à partir du deuxième semestre, on a vu un certain nombre de modifications, notamment sur les volumes. Ce fut tout à fait remarquable, par exemple, sur le secteur du conteneur à partir d'Asie, ce qui s'est traduit au troisième et quatrième trimestres par une remontée des taux de fret. Le vrac sec, également, a connu une envolée inattendue. Les raisons sont diverses : Cela peut être du restockage ou, plus simplement, l'accompagnement du redémarrage de l'activité en Asie.
Donc, 2009 devait être une année très difficile mais elle le fut un peu moins que prévu sur certains secteurs. Pour d'autres, qui restent liés à une consommation très atone, selon les régions, ce qui a fait la différence c'est le nombre de navires n

Interviews