Marine Marchande
Interview : Eric Banel, délégué général d'Armateurs de France

Actualité

Interview : Eric Banel, délégué général d'Armateurs de France

Marine Marchande
Eric Banel, délégué général d’Armateurs de France, fait le point, à l’occasion de l’assemblée générale de l’organisation professionnelle, sur les dossiers chauds du moment : directive soufre, énergies marines renouvelables, loi de 1992 et protection privée à bord des navires.
 
_____________________________________________________
 
 

MER ET MARINE : 2013 a encore été une année très difficile sur le plan économique, quel en est le bilan pour les armements français ?

 

ERIC BANEL : Pour la cinquième année consécutive, notre activité a été impactée par une crise économique profonde et durable. Avec toujours les mêmes ombres qui planent sur notre secteur : la surcapacité, des prix très bas et la concurrence exacerbée au niveau mondial. Il existe cependant quelques raisons d’être optimistes, la fin de l’année 2013 ayant montré des signes de reprise dans plusieurs secteurs, comme le vrac sec et le transport de Gaz Naturel Liquéfié (GNL). La reprise du marché américain ouvre également de belles perspectives,  de même que le développement de nouvelles lignes de conteneurs sur l’Afrique.

En revanche, d’autres secteurs, comme le transport de pétrole, sont toujours dans l’impasse. L’année 2013 a été catastrophique dans ce secteur. Il n’y a aucun signe d’évolution positive, notamment sur le transport de pétrole brut où il y a une surcapacité massive. Le marché européen est complètement saturé. C’est la raison pour laquelle nous nous battons

Divers marine marchande