Divers
Interview : Jacques Hardelay, directeur général d'Aker Yards France

Interview

Interview : Jacques Hardelay, directeur général d'Aker Yards France

Divers

Réduction des coûts, filialisations, menace coréenne sur la réalisation des paquebots. Aker Yards devra relever de nombreux défis dans les prochaines années. Dans un secteur de plus en plus concurrentiel, le groupe de construction navale s'apprête à livrer d'importantes batailles pour conserver sa place de leader sur les navires de croisières. Dans cette perspective, l'innovation et la productivité sont devenus les maîtres mots de la politique d'Aker Yards. Le principal chantier du groupe, à Saint-Nazaire, compte profiter d'un carnet de commandes plein pour mener à bien sa métamorphose et préparer un avenir incertain, puisque forcément cyclique. Les ex-Chantiers de l'Atlantique doivent livrer, d'ici 2010, deux paquebots de 1275 cabines et deux unités de 1650 cabines pour MSC Croisières, ainsi que deux géants de 2200 cabines pour Norwegian Cruise Line. Moins d'un an après le départ du MSC Musica, Aker Yards a remis à son propriétaire, le 3 mai, l'Orchestra, très beau bateau de 92.000 tonneaux et 3000 passagers. A cette occasion, Jacques Hardelay, directeur général de l'entreprise, nous a accordé un entretien. Au cours de cette rencontre, nous sommes revenus sur l'importance de MSC, qui a probablement évité, en 2004, la disparition d'un chantier au creux de la vague. Cette interview fut également l'occasion de revenir sur la politique d'Aker Yards en matière d'innovation et de rentabilité, ainsi que sur la filialisation de certains services, comme la production de cabines ou les études industrielles. Enfin, nous avons évoqué la menace coréenne sur le segment des navires de croisière. Début mai, Séoul a, en effet, annoncé une aide massive à ses chantiers, soumis à la rude concurrence chinoise, afin de leur permettre d'ouvrir une brèche dans le marché des paquebots, monopole des Européens.
_______________________________________________

Interview réalisée à Saint-Nazaire par Vincent Groizeleau - © Mer et Marine - Mai 2007

- Voir notre reportage sur le MSC Orchestra

Interviews