Défense
Interview : Jean-Pierre Labonne, préfet maritime de l'Atlantique

Interview

Interview : Jean-Pierre Labonne, préfet maritime de l'Atlantique

Défense

Le vice-amiral d'escadre Jean-Pierre Labonne vient de prendre ses fonctions de préfet maritime de l'Atlantique. L'occasion de faire le point avec lui sur une actualité chargée: TK Bremen, départ de l'Abeille Languedoc ou encore énergies marines renouvelables, mais également sur les nombreux chantiers civils et militaires de l'année 2012.
__________________________________________________

MER ET MARINE : Deux jours avant votre entrée en fonction comme préfet maritime, le TK Bremen s'échouait sur la plage morbihanaise d'Erdeven. Une belle entrée en matière ?

VAE JEAN-PIERRE LABONNE : Tout à fait. J'ai attaqué dans le vif, dans ce qui, je pense, fait l'essence de cette fonction de préfet maritime, celle de l'urgence. Et j'ai pu tout de suite prendre la mesure de l'efficacité des moyens dont nous disposons, avec notamment l'hélicoptère Caïman de la base de Lanvéoc-Poulmic qui a effectué son baptême du feu dans des conditions extrêmement difficiles et qui a parfaitement mené sa mission de sauvetage de l'équipage. Les marins du Ceppol (Centre d'expertises pratiques de lutte anti-pollution) ont également été sur le pont tout de suite et ont permis une réaction rapide et efficace.

De nombreuses questions ont été posées quant aux conditions de l'appareillage du port de Lorient du TK Bremen. Quel est votre point de vue ?

Deux enquêtes sont actuellement en cours : une enquête nautique et une enquête judiciaire et je ne peux pas donner mon avis sur des éléments en cours d'instruction. Je peux simplement constater qu'il n'y avait rien d'aberrant à ce que ce navire soit au mouillage : d'autres navires y étaient au même moment, d'autres naviguaient. Les résultats de l'enquête nous permettront de déterminer clairement les différents facteurs ayant mené à cet accident.

Un mois plus tard, sur la plage d'Erdeven, le navire est presque déconstruit, une telle rapidité est-elle nécessaire ?

Nous avons, avec le préfet du Morbihan, mis en demeure conjointement l'armateur d'avoir effectué les travaux de

Interviews