Divers
Interview : Vincent Liot de Norbécourt, commandant du Latouche-Tréville

Interview

Interview : Vincent Liot de Norbécourt, commandant du Latouche-Tréville

Divers

A 43 ans, le capitaine de vaisseau Vincent Liot de Norbécourt est à la tête des 235 marins qui composent l'équipage du Latouche-Tréville. La frégate de lutte anti-sous-marine, basée à Brest, est un maillon essentiel de la dissuasion nucléaire. C'est, en effet, ce type de bâtiment qui va assurer la protection des sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) basés à l'Ile Longue. Pour assurer cette mission, les frégates font partie d'un important dispositif, également constitué d'avisos, d'hélicoptères, d'avions et de sous-marins d'attaque. Avec le commandant du Latouche-Tréville, nous sommes revenus sur le rôle des frégates anti-sous-marines et sur la lutte ASM en général, une spécialité française aussi complexe que méconnue. L'occasion, aussi, d'aborder la vie à bord d'une unité comme le Latouche-Tréville. Une vie d'équipage aussi dense que variée. De la protection des SNLE à celle des porte-avions en passant par la sauvegarde des approches maritimes, la lutte contre les trafics et les opérations de service public... Les missions de frégates sont en effet multiples. Tour d'horizon avec le commandant Liot de Norbécourt.
________________________________________________

- VOIR NOTRE REPORTAGE SUR LA FREGATE LATOUCHE-TREVILLE

Interviews