Disp POPIN non abonne!
Vie Portuaire

Fil info

Investissement de Borealis sur le port d'Anvers

Vie Portuaire

Le pétrochimiste autrichien Borealis a annoncé construire une nouvelle unité sur son site déjà existant de Kallo. Cette unité de déshydrogénation de propane (PDH) va recourir aux technologies les plus récentes dans le domaine de production durable et d’efficacité énergétique. Ce faisant, le port d’Anvers confirme et renforce son rôle de cluster chimique le plus important d’Europe.

Un investissement majeur dans le port d’Anvers

Personne n’ignorait le projet de construction de la nouvelle unité de déshydrogénation de propane (PDH) qui transforme le propane en propylène. Le propylène sert à fabriquer du polypropylène, matière synthétique très utilisée, entre autres dans l’industrie automobile.

Borealis décide maintenant de construire cette unité dans le port d'Anvers sur le site déjà existant de Kallo. Cet investissement de taille doit faire de ce site la plus grosse usine PDH mondiale. L’unité va utiliser un catalyseur recyclable sans chrome, grâce auquel la consommation d’énergie, les déchets et les émissions de CO2 seront réduits. Le gouvernement flamand soutient ce projet en lui attribuant quatre millions d’aide écologique stratégique.

Attractivité du pôle chimique

Il y a moins d’un mois de ça, Sea-Mol, une joint-venture de Mol Chemical Tankers et de Sea-Invest, annonçait avoir choisi le port d’Anvers pour la construction d’un terminal de citernes représentant un investissement entre 300 et 400 millions d’euros.

 « La décision d’une entreprise leader telle que Borealis, prise après la récente annonce de Sea-Mol vient à nouveau confirmer que nous avons, en tant que plus grand cluster chimique en Europe, une irrésistible attractivité pour les investisseurs internationaux. Cet investissement important ne fera que confirmer cette position et contribuera ainsi essentiellement à un avenir durable de notre port » explique Jacques Vandermeiren, CEO de l’Autorité portuaire d’Anvers.

« Grâce à notre capacité d’innovation et notre savoir-faire local, notre port joue un rôle majeur dans le secteur de la pétrochimie, et ce depuis des décennies. Avec ce nouvel investissement, cet intérêt histoire est une nouvelle fois renforcé et consolidé » conclut Marc Van Peel, Échevin du port.

Communiqué du port d'Anvers, 8/10/2018