Défense
Irak : La France passe à l'offensive

Actualité

Irak : La France passe à l'offensive

Défense

La France a lancé le 19 septembre l'opération Chammal, avec un premier raid aérien contre l’Etat islamique en Irak et au Levant, que l’on appelle désormais Daech. Partis de la base française d’Al Dhafra, à Abu Dhabi, deux Rafale de l’armée de l’Air ont largué quatre bombes à guidage laser GBU 12 sur un dépôt logistique situé dans la région de Mossoul, au nord de l’Irak. 

 

La cible traitée dans la région de Mossoul (© : EMA)

La cible traitée dans la région de Mossoul (© : EMA)

 

Cette attaque, qualifiée de succès par l’état-major français, a été conduite sous le contrôle opérationnel du contre-amiral Antoine Beaussant, commandant la zone maritime de l’océan Indien et les forces françaises aux Émirats Arabes Unis. En dehors des deux chasseurs, un avion ravitailleur C135 a été mobilisé afin d’offrir l’allonge nécessaire aux Rafale, qui ont effectué une mission de près de 5 heures nécessitant trois ravitaillements en vol.

 

Mise en place de bombes GBU 12 (© : EMA)

Mise en place de bombes GBU 12 (© : EMA)

Rafale Air sur la base aérienne d'Al Dhafra (© : EMA)

Rafale Air sur la base aérienne d'Al Dhafra (© : EMA)

Ravitaillement en vol auprès du C135 (© : EMA)

Ravitaillement en vol auprès du C135 (© : EMA)

 

Positionné lui aussi à Al Dhafra, un avion de patrouille maritime Atlantique 2 de la Marine nationale a également participé au raid en effectuant, de manière coordonnée avec la chasse, un vol d’une dizaine d’heures. Ses capteurs ont permis d’assurer le volet renseignement de la mission et d’effectuer une évaluation des frappes (Battle Damage Assesment – BDA)   transmis immédiatement au centre de planification et de conduite des opérations (CPCO) situé à Paris, où le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées, supervise l’ensemble des opérations. Sur zone, les Français travaille en étroite coopération avec les Américains, le centre opérationnel US d'Al Udeid, au Qatar, étant chargé de la coordination des moyens engagés en Irak. 

 

L'Atlantique 2 positionné à Al Dhafra (© : EMA)

L'Atlantique 2 positionné à Al Dhafra (© : EMA)

Atlantique 2 (© : MARINE NATIONALE)

Atlantique 2 (© : MARINE NATIONALE)

 

Soutenir les forces terrestres kurdes et irakiennes

 

Dans une courte intervention vendredi, François Hollande a réaffirmé la volonté de la France de stopper l’essor  de Daesh en Irak, confirmant que d’autres frappes allaient intervenir : « D’autres actions auront lieu dans les prochains jours avec le même but : affaiblir cette organisation terroriste et venir en appui des autorités irakiennes, c’est-à-dire des soldats irakiens et des Peshmergas du Kurdistan irakien. En aucun cas il n’y a de troupes françaises au sol, il s’agit seulement d’avions qui, en liaison avec les autorités

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française