Défense
Irak : La France va-t-elle envoyer le Charles de Gaulle ?

Actualité

Irak : La France va-t-elle envoyer le Charles de Gaulle ?

Défense

Alors que François Hollande se rend aujourd'hui à Bagdad en vue notamment de préparer la conférence de paix qui se déroulera à Paris le 15 septembre, la France est prête, « si nécessaire », à participer à une opération militaire contre l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL). C’est ce qu’a indiqué hier Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, qui a évoqué pour la première fois « une action militaire aérienne ». Ces déclarations font suite à l’intervention télévisée du président américain, qui a affirmé mercredi soir, à la veille du 13ème anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, sa volonté de « détruire » le terrorisme en général et l’EIIL en particulier. Barack Obama a annoncé que les Etats-Unis allaient intensifier leurs frappes aériennes contre le groupe islamiste en Irak, mais aussi en Syrie, où opèrent également les djihadistes. Pas question, pour autant, de soutenir Bachar el-Assad, bien au contraire même, puisque le président américain a demandé l’approbation du Congrès pour armer et former les rebelles modérés qui luttent contre le régime de Damas. 

Pour éradiquer l’EIIL ou, du moins, réduire considérablement sa capacité militaire, les Etats-Unis entendent former une grande coalition internationale comprenant non seulement des Occidentaux, mais également des pays de la région. C’est dans cette perspective que le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, s’est rendu hier à Ryad afin

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française