Défense
Iran : Obama privilégie la diplomatie mais n'exclut pas l'option militaire

Actualité

Iran : Obama privilégie la diplomatie mais n'exclut pas l'option militaire

Défense

Le président américain a plaidé hier pour une solution diplomatique au bras de fer avec Téhéran sur le programme nucléaire iranien. « Je crois fermement qu'il y a encore la place pour la diplomatie, accompagnée d'une certaine pression, pour résoudre cette crise », a dit Barack Obama, tout en brandissant la menace d'une intervention armée. « Toutes les options restent sur la table », y compris « une action militaire » a affirmé le chef de la Maison Blanche, qui s'est dit prêt, si nécessaire, à « utiliser la force » pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme atomique.
Ces dernières semaines, les Etats-Unis et leurs alliés, notamment Européens, ont renforcé la pression sur le régime de Téhéran, par le biais de nouvelles sanctions économiques. Récemment renforcée avec l'arrivée d'un second groupe aéronaval dans la région, la flotte américaine présente dans le golfe Persique et la mer d'Oman continue pour sa part de montrer sa force, les porte-avions USS Abraham Lincoln et USS Carl Vinson ayant notamment franchi avec leurs bâtiments d'escorte le détroit d'Ormuz, les 14 et 16 février.

US Navy / USCG