Pêche
Iroise : le préfet maritime ordonne la dépollution du Célacante

Actualité

Iroise : le préfet maritime ordonne la dépollution du Célacante

Pêche

Le groupement des plongeurs démineurs de l’Atlantique et le Centre d’expertise pratique de lutte antipollution (CEPPOL) de la Marine nationale ont entamé les opérations de dépollution de l’épave du Célacante. Ce chalutier de l’armement costarmoricain Porcher a coulé le 13 juillet dernier, à proximité des Pierres Noires (devant le Conquet, dans le Finistère), après une tentative de déséchouement. Il était sur les cailloux depuis le 22 mai, date à laquelle il s’était échoué lors d'une opération d'assistance à des plaisanciers en détresse.

L’épave se trouve dans le parc naturel marin d’Iroise. A la suite d’une réunion la semaine dernière, il a été décidé de ne pas la renflouer. Il a cependant été décidé de la nettoyer complètement. La préfecture maritime de l’Atlantique, parle d’ « opérations minimales à exécuter sans délai », avec notamment le retrait de matières potentiellement polluantes restées à bord.

Dans la journée du lundi 15 septembre, une première intervention des plongeurs du GPD a permis d’inventorier ces pièces à évacuer, comme les batteries, les chaluts ou encore les équipements électroniques . Le préfet maritime a ensuite, compte-tenu des conditions de météo et de marée particulièrement favorables cette semaine, mis en demeure l’armateur de  commencer la dépollution dans la matinée du mercredi 17, « pour bénéficier de cinq jours de bonne condition ». L’été indien breton pourrait en effet rapidement laisser place à un automne synonyme de houle et de vent en mer d’Iroise.

L’armateur n’a donné aucune solution de dépollution à l’issue du délai de mise en demeure. C’est donc la raison pour laquelle c’est le personnel de la marine qui a commencé l’intervention. Dont les coûts devraient, selon toute logique, rester à la charge de l’armement. Les opérations, qui mobilisent également le bâtiment de soutien et d’assistance à la dépollution Argonaute, vont se poursuivre jusqu’à dimanche .

Accidents, pollutions