Pêche
A Itechmer, les femmes et la pêche : « Il faut y croire ! »
ABONNÉS

Interview

A Itechmer, les femmes et la pêche : « Il faut y croire ! »

Pêche

Un débat sur l’avenir des femmes dans la filière pêche s’est tenu, pour la première fois, ce mercredi, au salon Itechmer, à Lorient. Marie-Christine Monfort, cofondatrice de WSI, l’Association internationale pour les femmes dans l’industrie des produits de la mer, prône « une prise de conscience avant l’action ». Originaire de Lorient, la présidente actuelle est catégorique : « Il faut y croire ! ».

LE TELEGRAMME : Dans le cadre d’Itechmer, vous avez animé une rencontre sur l’avenir des femmes dans la filière pêche. Un thème peu abordé pour ne pas dire jamais sur le salon…

MARIE-CHRISTINE MONFORT : C’est la première réunion en 25 ans d’Itechmer ! J’en suis ravie. La place des femmes dans la filière pêche n’est pas un sujet totalement nouveau mais c’est vrai