Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

iXblue : Cinq chalands multi-missions commandés pour la marine

Défense
Construction Navale

Après la réussite de l’évaluation opérationnelle de la Cigale, livrée en novembre 2017, le chantier iXblue de La Ciotat et le groupe Cegelec se sont vus confirmer par la Direction générale de l’Armement la réalisation de cinq autres chalands multi-missions dotés d’une propulsion hybride. La production en série va donc débuter en vue d’une livraison de ces bateaux à la marine nationale entre mi-2019 et mi-2020. La commande a été notifiée le 6 mars, celle du prototype étant intervenue le 16 décembre 2015. Alors que ces chalands sont conçus en partenariat avec Bureau Mauric, le chantier CMN de Cherbourg est également impliqué puisque c’est lui qui réalise les coques en aluminium, armées ensuite à La Ciotat, qui fabrique les superstructures en composite.

Conçus pour opérer dans les bases navales et à proximité, les CMM sont des bateaux de 24 mètres de long pour 8 mètres de large et 53 tonnes de déplacement en charge. Capables d’atteindre la vitesse de 10 nœuds, ils se distinguent par l’adoption d’une propulsion hybride. Pour les phases de transit, lorsque la vitesse est la plus élevée, des groupes électrogènes fonctionnant au gasoil alimentent les moteurs électriques de propulsion. Mais pour les phases d’exploitation à faible vitesse, les moteurs sont alimentés par des batteries (Lithium-ion/fer-phosphate). Permettant de naviguer jusqu’à 8 heures à une allure de 2 nœuds, elles sont rechargeables à quai, ou en mer par les groupes. Ce mode sur batterie permet d’opérer sans émission polluante, une technologie déjà en service sur des navires civils mais qui constitue une première pour la Marine nationale. « Ce deuxième mode permet d’éviter les émissions gazeuses, dont les gaz à effet de serre, à faibles vitesses, là où les moteurs thermiques sont les moins efficaces et les plus polluants. Il accroît aussi le confort des marins, en réduisant les nuisances sonores lors des longues périodes de travail et en supprimant les gaz d’échappement », souligne la DGA.

C’est la société Alternatives Energies (AltEn) qui a été chargée de développer le système énergie-propulsion des CMM, Cegelec Défense et Naval Sud-Est allant assurer le maintien en condition opérationnelle (MCO) des bateaux sur une période de 10 ans après leur mise en service.

Après la Cigale opérée au profit du Pôle Ecoles Méditerranée (PEM) de Saint-Mandrier, les deux premiers CMM de série, les futurs Criquet et Grillon, devraient être basés à Toulon. Ils seront suivis par la Fourmi et le Scarabée, prévus pour être basés à Brest, puis l’Araignée qui devrait rallier Cherbourg et enfin la Luciole, normalement destinée à Fort-de-France, en Martinique.

 

 

CMM (© BUREAU MAURIC)

CMM (© BUREAU MAURIC)

IXBlue