Construction Navale
Jaccar vend sa participation dans Piriou

Actualité

Jaccar vend sa participation dans Piriou

Construction Navale

 

La holding de Jacques de Chateauvieux a achevé son désengagement du constructeur français. Piriou a annoncé hier que Jaccar n’était plus actionnaire depuis le 30 décembre. Cela, après la vente des 20% qu’il détenait encore aux dirigeants de Piriou.  Ceux-ci possèdent désormais 80% du capital de la société, le solde étant détenu par Arkea Capital Investissement (groupe Crédit Mutuel) et SGCP (Société Générale Capital Partenaires). Chacun de ces deux investisseurs compte, depuis mai 2013, 10% du groupe, des parts acquises à l’époque auprès de Jaccar.

C’est en 2006 que la holding de Jacques de Chateauvieux, président de Bourbon, était entrée au capital de Piriou aux côtés d’Axa Private Equity. Cette dernière avait cédé en novembre 2009 sa participation aux dirigeants de l’entreprise, qui en avaient alors repris le contrôle avec 55% des parts. Jaccar, qui possédait à l’époque 45% des titres, a progressivement réduit sa participation. Cela, au fil du développement de Piriou, qui a vu sa taille tripler en sept ans et verra son chiffre d’affaires atteindre 200 millions d’euros en 2014, contre 80 millions d’euros en 2006. Dans le même temps, quelques 600 emplois ont été créés, notamment à l’étranger, où Piriou s’est développé en Pologne, au Nigéria, au Vietnam et maintenant en Algérie. L’international représente désormais 70% de son activité et, à Concarneau, l’activité se poursuit, avec une diversification notable ces dernières années. Le chantier finistérien a, en effet, su compenser la baisse des commandes à la pêche en développant un savoir-faire sur les navires à passagers, les remorqueurs, les unités de service à l’offshore ou encore les sabliers. Concarneau réalise même, actuellement, un bateau de voyage particulièrement complexe et devrait annoncer dans les prochains jours la signature, avec l’Etat français, du contrat portant sur la réalisation de trois bâtiments multi-missions pour la Marine nationale. 

 

 

Un investisseur qui a permis une impressionnante mutation 

 

 

Selon Piriou, Jaccar a impulsé la transformation du groupe et sa stratégie vers de nouveaux marchés, plus particulièrement à l’international. « Jaccar a été un actionnaire rare et bénéficier du soutien d’un entrepreneur exceptionnel comme Jacques de Chateauvieux a été un atout décisif pour faire évoluer le groupe. Jaccar a en effet largement contribué à transformer la PME bretonne que nous étions en un groupe international tout en gardant nos valeurs et nos racines, ou comment réussir à s’internationaliser sans délocaliser », affirme Pascal Piriou. Quant à savoir si le retrait de Jaccar, qui est aussi actionnaire de Bourbon et Sapmer, les deux principaux clients de Piriou, aura un impact sur les futures commandes de ces deux armements, le patron du numéro 2 français de la construction navale assure que ce ne sera pas le cas. « Cette opération n’influencera pas notre stratégie de croissance, notamment à l’international, et n’impactera en aucune manière notre collaboration historique avec Bourbon et Sapmer dont nous avons la confiance depuis plus de 20 ans. Poursuivre cette relation de confiance ne dépend que de nous et de notre capacité à continuer d’offrir des solutions compétitives, en construction et en réparation navale, à partir de géographies adaptées, comme nous le faisons chaque jour pour tous nos clients, français ou étrangers ».

 

 

De nouveaux actionnaires 

 

 

Pour mémoire, Piriou compte aujourd’hui huit sociétés et emploie un millier de personnes, dont 300 en France. Le groupe, qui a livré quelques 400 navires depuis 1965, a réalisé un chiffre d’affaires de 135 millions d’euros en 2013.

Ses actionnaires dirigeants sont Pascal Piriou (président directeur général, actionnaire historique), Yannick Moreau (directeur général délégué Opérations, actionnaire depuis 2006), Alain Le Berre (directeur général délégué Finances, actionnaire depuis 2009), Vincent Faujour (directeur général de la division Réparation et Services, actionnaire depuis le 30 décembre 2013), ainsi que Jean-Marie Nicot Béranger (directeur général de la division Navires standards, actionnaire depuis le 30 décembre 2013). S’y ajoutent deux administrateurs actionnaires : Jacques Piriou, ainsi que Philippe Destenbert (depuis le 30 décembre 2013). 

Chantier Piriou | Toute l'actualité du groupe naval breton