Défense
Japon : Le retour des porte-avions officialisé

Actualité

Japon : Le retour des porte-avions officialisé

Défense

Pour la première fois depuis la seconde guerre mondiale, la marine nippone va de nouveau compter des porte-avions, ou du moins des porte-aéronefs. La décision a été entérinée par le gouvernement japonais dans le cadre du plan de défense quinquennal qui vient d’être acté. Comme nous l’évoquions le 11 décembre, il s’agit dans un premier temps d’employer dans cette fonction les Izumo et Kaga.

Version agrandie des porte-hélicoptères Hyuga et Ise (197 mètres, 19.000 tonnes à pleine charge), mis en service en 2009 et 2011, l’Izumo et le Kaga ont été livrés en 2015 et 2017. Ces bâtiments de 248 mètres de long pour 38 mètres de large et plus de 24.000 tpc peuvent aujourd'hui embarquer une quinzaine d’hélicoptères. Ils vont être modifiés, ce qui avait en fait été prévu dès leur conception, pour mettre en œuvre des avions à décollage court et appontage vertical F-35B.

 

L'Izumo (©  JMSDF)

L'Izumo (©  JMSDF)

 

Le Japon est déjà client du nouvel avion de combat du groupe américain Lockheed-Martin, 42 ayant été commandés pour succéder aux antiques F-4 des forces aériennes nippones. Il s'agit de F-35A, la version conventionnelle de l'appareil, l'assembmage étant assuré  localement par Mitsubishi.

Tokyo a décidé de commander 45 avions supplémentaires, dont 18 du type F-35B pouvant être mis en œuvre sur les Izumi et Kaga. C’est l’une des mesuresdu nouveau plan de défense quinquennal, qui prévoit près de 200 milliards d’euros d’investissements dans de nouveaux équipements militaires.

Alors qu’à terme, le Japon pourrait construire des porte-aéronefs de plus forte capacité, le pays a également décidé de muscler d'autres capacités navales, comme ses forces sous-marines, dont le format va passer de 19 à 25 bâtiments.