Divers
Jean-François Deniau : Disparition du marin académicien

Actualité

Jean-François Deniau : Disparition du marin académicien

Divers

Jean-François Deniau s'est éteint hier, à Paris, des suites d'une longue maladie. Agé de 78 ans, l'académicien avait été tour à tour journaliste, écrivain, diplomate, député, ministre et bien sûr marin. Considéré comme l'un des pères français de l'Europe, l'homme « aux sept vies » avait rédigé, en 1957, le préambule du traité de Rome, qui donna naissance à la Communauté européenne. Il jouera également un très grand rôle dans la démocratisation de l'Espagne, où il fut ambassadeur juste après la mort de franco, conseillant Juan Carlos dans cette difficile période. Amoureux de la mer, il ne cessera de naviguer, jusqu'à la fin de sa vie. En 1995, il réalisera même une traversée de l'Atlantique en solitaire, après un triple pontage coronarien. Ses traversées en voilier seront ponctuées d'embarquement sur les navires de la Marine nationale. Début 2005, il s'était d'ailleurs rendu sur la Jeanne d'Arc, mobilisée en Indonésie suite au désastre du tsunami. En 1999, il avait été élu à l'académie de marine, avant de créer, en mai 2003, le groupe des écrivains de marine, dont il était président. Sa passion pour la chose maritime, le monde et les voyages, il les fera partager au fil de ses livres. On retiendra notamment « La mer est ronde », publié une première fois en 1975 et augmenté, en 1980 et 1992, au gré de son expérience. En janvier 2006, Jean-François Deniau avait été élevé au rang de Grand officier de la Légion d'honneur. « Homme politique, diplomate, artisan de la construction de l'Europe, il avait voué son énergie inépuisable et l'ardeur de son engagement au service de la France et des valeurs universelles qu'elle porte dans le monde », a déclaré hier Jacques Chirac, saluant « un extraordinaire combattant de l'idéal ».
__________________________________________________

- Pour en savoir plus sur l'oeuvre de J.F. Deniau, découvrez le site jeanfrancois-deniau.org