Marine Marchande
Jean-Marc Roué : « Nous ne comprenons pas l'attitude du gouvernement »
ABONNÉS

Interview

Jean-Marc Roué : « Nous ne comprenons pas l'attitude du gouvernement »

Marine Marchande
Interview

Jean-Marc Roué, président de Brittany Ferries, est à la tête d'un armement qui traverse la pire période de son histoire entre crise sanitaire et perspective du Brexit. BAI s'est lourdement endetté pour survivre et ce pour les sept ans à venir. Alors que les régions Bretagne et Normandie viennent de débloquer des aides, il attend toujours un soutien de l'Etat, allant au-delà de la subvention exceptionnelle de remboursement des charges patronales pour l'exercice 2020. Alors qu'un amendement au projet de loi de finance visant à la pérénisation du net wage a été rejeté à l'Assemblée nationale, il fait le point avec Mer et Marine. 

MER ET MARINE : Les régions Normandie et Bretagne viennent d’engager le plan de soutien de 85 millions d’euros à Brittany Ferries annoncé au mois de septembre. Comment se matérialise-t-il ?

JEAN-MARC ROUE : Il est important de rappeler que ce dispositif de soutien des deux régions s’inscrit dans un plan plus global que nous avons mis en place dès début juin et présenté alors d’abord à nos salariés, puis aux régions et à l’Etat. Celui-ci s’appuie sur trois volets, avec en premier lieu, un plan interne qui prévoit des mesures d’économie, ce qui représente 15 millions d’euros.

En ce qui concerne l’aide des régions, elle prend différentes formes. Les deux régions sont actionnaires de nos navires à quasi-parité d’actions (50.5 pour Brittany Ferries et 49.5 pour la Normandie dans Somanor qui a quatre navires et pour la …

Brittany Ferries | Actualité de la compagnie maritime bretonne