Vie Portuaire
Jean-Yves Besselat est décédé

Actualité

Jean-Yves Besselat est décédé

Vie Portuaire

Figure du monde maritime normand et français, Jean-Yves Besselat s'est éteint à l'âge de 69 ans des suites d'une longue maladie. Conseiller municipal du Havre, député de la 7e circonscription de Seine-Maritime, Jean-Yves Besselat était passionné par le monde de la mer et des ports, ainsi que par les communautés humaines de ces milieux. « Il partageait avec ses concitoyens sa passion pour la mer, et sa connaissance intime des réalités du monde maritime lui valait une reconnaissance unanime. Son courage devant la maladie, sa volonté de continuer à oeuvrer tant à l'Assemblée nationale qu'auprès des habitants de Seine-Maritime avaient forcé le respect et l'admiration de tous », a réagi vendredi Thierry Mariani.

Le combat pour la nouvelle Hydro du Havre a payé

« Défenseur acharné des gens de mer et de l'économie portuaire, Jean-Yves Besselat était un député écouté dont les compétences en la matière faisaient autorité. Rapporteur du budget de la mer et rapporteur sur la réforme des ports votée en 2008, il restera l'un des pères du renouveau des ports français et de l'enseignement maritime », a rappelé le ministre français des Transports. Président du Conseil général de Seine-Martime, Didier Marie a également salué la mémoire de Jean-Yves Besselat, qui fut conseiller général de 1982 à 2008 : « Particulièrement attaché aux dossiers relatifs à la mer et au port du Havre, on ne pourra que se souvenir que Jean-Yves Besselat aura su être aussi un ardent défenseur du dossier de l'école de la marine marchande, dossier très important pour Le Havre et son agglomération ». On notera d'ailleurs que le décès de l'élu normand est intervenu alors que l'Etat, la région et la communauté d'agglomération du Havre signaient vendredi la convention liée au financement du nouveau site de l'Ecole Nationale Supérieure Maritime au Havre. C'était l'un de ses projets les plus chers, une nouvelle école pour laquelle il s'est battu avec acharnement.

« L'un de ces "gens de mer" qui sont notre fierté »


Parmi les hommages rendus vendredi au député normand, on retiendra également celui de Francis Vallat, président du Cluster Maritime Français, particulièrement touché par cette disparition : « Ami personnel, soutien indéfectible de la France maritime, honnête homme dans son sens le plus profond et le plus complet du terme, homme vrai, simple, incroyablement ouvert, courageux, généreux, ennemi personnel de tous les sectarismes, il n'a cessé jusqu'au bout de sa longue et pénible route - inlassablement, et avec un courage et une dignité exemplaires - de servir le pays et toutes ces valeurs les plus nobles en lesquelles il croyait. Jean-Yves nous manque déjà. A sa façon il a été l'un de ces "gens de mer" qui sont notre fierté ».

Port du Havre