Défense
Jeanne d'Arc : Un cliché, une histoire

Actualité

Jeanne d'Arc : Un cliché, une histoire

Défense

Nous poursuivons notre découverte du navire école de la Marine nationale grâce à la rubrique « Un cliché, une histoire », enrichie avec des extraits du beau livre « Jeanne d'Arc, porte-hélicoptère R97 », écrit par Stéphane Dugast et illustré avec les photos de Christophe Géral. Achevant bientôt son ultime campagne avec les officiers-élèves de la Marine nationale, le célèbre bâtiment français est arrivé à Hambourg. Début mai, la Jeanne a débuté l'« European Cadet Training », série d'exercices menés avec ses homologues de plusieurs marines européennes. L'occasion pour cette rubrique de se pencher sur le CO, point névralgique du porte-hélicoptères R97 pendant la conduite d'opérations ou d'exercices en haute mer...

LE «CERVEAU» DE LA JEANNE

Le central opération ou le «CO» dans le jargon des marins. Tous les équipements de détection de combat y sont rassemblés. Véritable «cerveau» d'un bâtiment de combat, le CO de la «Jeanne» comprend quatre modules distincts ayant pour objet la lutte anti-sous-marine, antiaérienne et antisurface ainsi qu'un module de guerre électronique pour le renseignement. Sur la «Jeanne d'Arc», c'est à partir de ce point névralgique qu'est assurée la conduite tactique des hélicoptères, des bâtiments du groupe et des actions à mener. La formation des officiers élèves passe nécessairement par ce lieu. C'est, en effet, au CO que les midships apprennent à devenir des Officiers de Quart Opérations (OQO). Pour s'exercer, les officiers élèves y réalisent régulièrement des exercices de synthèse appelés «Synthex». Simulant des situations de combat naval, les «Synthex» sont réalisés conjointement avec la frégate accompagnatrice (dite «conserve»), disposant d'un CO plus moderne, ou d'autres bâtiments participant ponctuellement à des exercices avec le groupe-école «Jeanne d'Arc». C'est donc pendant leur quart au CO que les officiers-élèves apprennent à appréhender et traiter les menaces air, surface et sous-marines. Si la passerelle navigation est l'oeil d'un bateau gris, le CO est ses oreilles ont coutume de dire les marins militaires...

Extrait du Beau-Livre « La Jeanne d'Arc, Porte-hélicoptères R97 »

____________________________________________

LA JEANNE D'ARC, PORTE-HELICOPTERES R97

Photographies de Christophe Géral
Enquête de Stéphane Dugast
Préface de Bernard Giraudeau
Avant-propos de l'Amiral Pierre-François Forissier, chef d'Etat-Major de la Marine.

« Beau-Livre ». 184 pages. Grand format « à l'italienne » - 395x275 mm

E/P/A - Editions du Chêne

Voir le site Internet : lajeannelelivre.fr

Plus d'informations sur :

« REPORTAGES », le blog de Christophe GERAL

« EMBARQUEMENTS », le blog marin de Stéphane DUGAST



Jeanne d'Arc : Un cliché, une histoire