Divers
Jeumont Electric : Spécialiste des sous-marins

Actualité

Jeumont Electric : Spécialiste des sous-marins

Divers

Pionnier mondial des technologies de production et de conversion d'énergie électrique, Jeumont a été cédé fin 2006 par Areva au groupe Altawest. Basé à Jeumont, dans le Nord, et Carquefou, près de Nantes (via sa filiale Sarelem), ce pôle, rebaptisé Jeumont Electric, est spécialisé dans la production d'alternateurs et moteurs électriques (de 10 à 80 MW généralement). Il travaille notamment dans le secteur des centrales nucléaires ou des unités de production d'énergie dans l'industrie, mais aussi dans la construction navale militaire, qui est une de ses activités historiques. Sur ce segment, Jeumont travaille notamment avec DCNS en matière de génération d'énergie sur sous-marins. L'entreprise peut fournir les alternateurs-redresseurs, ainsi que les moteurs de propulsion avec leurs convertisseurs. Jeumont à par exemple travaillé sur les Agosta pakistanais et les Scorpène réalisés pour le Chili et la Malaisie. La société attend, désormais, la signature du contrat concernant les six sous-marins commandés par l'Inde, marché qui devrait tomber très prochainement. En France, Jeumont réalisera les deux alternateurs principaux des nouveaux sous-marins nucléaires d'attaque du type Barracuda, dont la livraison par DCNS est prévue à partir de 2017 (six SNA doivent être construits). Jeumont Electric est aussi présent dans le secteur des navires de surface. Dans le cadre du programme franco-italien des frégates européennes multi-missions (FREMM), il fournira les moteurs de propulsion et les convertisseurs pour une vingtaine de bâtiments. Quatre machines sont actuellement en essais dans les ateliers pour une livraison dans les prochaines semaines.

Système propulsive des FREMM (© : DCNS)
Système propulsive des FREMM (© : DCNS)

Comme les autres constructeurs, la société travaille au développement de machines aux consommations optimisées et à la réduction de l'encombrement. « La nécessité de la compacité est évidente sur les sous-marins. Nous suivons également de près les travaux réalisés sur la supraconductivité pour les machines de propulsion. Toutefois, il y a sans doute quelques évolutions encore à attendre avant d'en arriver là car la supraconductivité représente un saut technologique très important. Il n'est pas certain que le marché justifie encore cet effort », estime-t-on chez Jeumont.