Offshore
Jifmar acquiert l’Écossais Delta Marine

Actualité

Jifmar acquiert l’Écossais Delta Marine

Offshore

Jifmar offshore services continue son expansion en Écosse Un an après avoir repris North West Marine (société spécialisée dans les travaux maritimes et sous-marins), basée à Oban, la compagnie marseillaise acquiert une nouvelle entreprise tournée vers les travaux maritimes. Il s'agit de Delta Marine, un armateur basé dans l’extrême nord écossais, dans les Shetland.

Créé en 1985, Delta Marine possède des capacités de remorquage, de manutention d’ancre et de manœuvre supérieures. Leurs navires polyvalents sont conçus pour répondre aux exigences des secteurs maritimes modernes en matière d’énergie, d’énergie renouvelable et de ferme de pisciculture. Jifmar veut renforcer sa position en particulier dans ces deux derniers domaines, par cette acquisition. « De fortes synergies seront créées entre les 27 années d’expérience de North West Marine en tant qu’entrepreneur en plongée, les navires de pointe de Delta Marine et le soutien technique de Jifmar offshore services. Grâce à cette alliance, le groupe renforcera sa position de fournisseur de solutions marines clé en main et améliorera sa capacité à répondre aux besoins spécifiques de ses clients », indique Jifmar.

L’expansion de Jifmar ne se limite pas à l’Ecosse. Au-delà de Delta Marine et North West Marine, le groupe marseillais a repris VDC Offshore et signé un partenariat avec les armateurs japonais Dokai Marine. La compagnie a également annoncé récemment l’ouverture d’un bureau aux Pays-Bas.

Quatre nouveaux navires

Avec Delta Marine, Jifmar fait gonfler sa flotte de quatre navires. Soit neuf navires sous pavillon écossais sur la quarantaine d’unités de Jifmar à travers le monde. « Avec deux navires DP dans la flotte de Delta Marine, ce sont désormais quatre multicats DP2 et huit navires DP1 que Jifmar est en mesure d’offrir à ses clients dans le monde entier », souligne l’armateur.

Le plus grand de ces nouveaux navire est le VOE Vanguard. Il s’agit du premier design RSV (Renewable Service Vessel) 3315 construit par les chantiers Damen en 2017. Ce navire multi-fonctions DP2 de 33.18 mètres pour 14.5 de large et un bollard pull de 41 tonnes est équipé de moteurs Caterpillar 3512C lui permettant d’atteindre la vitesse maximale de 11 nœuds. Il a été étudié pour les champs offshore, mais aussi pour être opérationnel dans des zones de forts courants pour les hydroliennes. Il dispose de deux grues (dont l’une peut supporter 15 tonnes à 20 mètres de déport) et de 300 m2 de surface de pont disponible. Le navire avait travaillé sur le parc éolien de Walney.

(© DAMEN)

(© DAMEN)

Deuxième bateau, le navire multi-fonction, VOE Earl est équipé d'un système DIP. Il s’agit d’un Multicat 2613 construit en 2012, toujours chez Damen. Long de 24.07 mètres pour 12.97 de large, il a une surface de pont de 180 m2 et un bollard pull de 53 tonnes. Deux moteurs Caterpillar 3512 BTA lui permettent d’avancer à 10,6 nœuds. Selon Jifmar, il s’agit du « multicat DP le plus puissant actuellement sur le marché ».

(© DELTA MARINE)

(© DELTA MARINE)

(© DELTA MARINE)

(© DELTA MARINE)

Enfin, deux Multicat 2611 complètent la fotte. Ce sont des navires polyvalents sortis également des chantiers Damen en 2005 et 2007 : le VOE Viking et le VOE Jarl. Longs de 26 mètres, ils sont propulsés par trois Cummins KTA 38MO leur permettant de naviguer à 11,5 nœuds et d’afficher un bollard pull de plus de 30 tonnes. Ils ont une surface de pont de 160 m2 et deux grues.