Défense
Jifmar : Contrat renouvelé et étendu avec la DGA

Actualité

Jifmar : Contrat renouvelé et étendu avec la DGA

Défense

La société marseillaise a remporté un nouveau marché de six ans avec la Direction générale de l’armement. Depuis 2010, Jifmar Offshore Services assure avec le Jif Xplorer, un ancien thonier de 46 mètres (ex-Jean Marie Christian V) converti en navire de soutien, différentes prestations au profit du centre DGA Essais de Missiles de Biscarosse, notamment la récupération d’engins en mer. Cette fois, le nouveau contrat, entré en vigueur en janvier, est entendu avec deux autres bateaux. Le premier est le Cable Bay, un navire de 27 mètres au design assez particulier. Livré fin 2013 par le chantier australien Austal, ce « TRI SWATH » est malgré son allure de trimaran un monocoque en aluminium qui était jusque là exploité sur des champs éoliens offshore britanniques. Affrété par Jifmar, il est arrivé à Bayonne début février et remplira différents types de missions, à la fois des interventions sous-marines, mais aussi de la surveillance de site. 

 

Le Cable Bay (© : AUSTAL)

Le Cable Bay (© : AUSTAL)

Le Jif Xplorer et le Cable Bay à Bayonne (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)

Le Jif Xplorer et le Cable Bay à Bayonne (© : JIFMAR OFFSHORE SERVICES)

 

La DGA doit, en effet, pourvoir au remplacement des patrouilleurs Athos et Aramis, qui suite à la fermeture de la base navale de l’Adour, à l'été, vont être transférés à la Gendarmerie maritime et réaffectés à Cherbourg.

Le Cable Bay leur succèdera donc pour effectuer la surveillance du plan d’eau devant le centre d’essais de la DGA. Une mission pour laquelle Jifmar va aussi exploiter un troisième bateau, en l’occurrence une ancienne pilotine. On notera que le Cable Bay constituera peut-être une solution transitoire puisque l'armateur français envisage de construire un nouveau navire spécialement conçu pour cette application. 

Jifmar Offshore Services