Défense
Joseph Paris livre un bateau-porte pour la base navale de Toulon

Actualité

Joseph Paris livre un bateau-porte pour la base navale de Toulon

Défense

Destiné aux bassins Vauban à Toulon, le nouveau bateau-porte réalisé par la société française Joseph Paris à Saint-Nazaire est en cours de transit vers la base navale varoise. Tracté par le remorqueur néerlandais Felix, il a quitté l’estuaire de la Loire dans la nuit du 17 avril, le convoi se trouvant désormais au sud de l’Espagne, non loin du détroit de Gibraltar. Son transit est prévu pour durer environ trois semaines. « Des exigences fortes ont été imposées par les assureurs (vitesse de vent, hauteur de houle, etc.) qui impliqueront certainement plusieurs arrêts au port pour le convoi. A son arrivée au sein de la base navale de Toulon, il sera stocké encore quelques mois dans l'attente de la fin des travaux de génie civil, prévus à l'automne. Les essais fonctionnels se dérouleront ensuite », explique-t-on chez Joseph Paris.

 

Avant le départ du convoi 

Avant le départ du convoi (© MER ET MARINE)

Avant le départ du convoi 

Avant le départ du convoi (© MER ET MARINE)

Départ du convoi dans la nuit du 17 avril (© JOSEPH PARIS)

Départ du convoi dans la nuit du 17 avril (© JOSEPH PARIS)

 

Conçu en collaboration avec Mauric, le bateau-porte, composé de 10 blocs en acier, mesure 42 mètres de long pour 9 mètres de large et 15 mètres de haut, pour un poids lège de 1200 tonnes, dont 540 tonnes de lest. Son système de ballastage permettra à cette structure flottante d’être coulée en appui à l’entrée d’une forme afin d’en assurer l’étanchéité pour qu’elle puisse servir de cale sèche.

 

(© JOSEPH PARIS)

(© JOSEPH PARIS)

Le bateau-porte en novembre 2018 en fin de construction dans la forme 3 de Saint-Nazaire 

Le bateau-porte en novembre 2018 en fin de construction dans la forme 3 de Saint-Nazaire (© MER ET MARINE)

 

Un second bateau-porte du même modèle est en cours de construction aux Pays-Bas et sera livré en fin d'année. 

Commandés par l’ESID Toulon, l’un des 7 établissements du Service d’Infrastructure de la Défense (SID), ces équipements remplaceront les bateaux-portes existants n°12 et 16. Leurs successeurs présentent la particularité d’être réversibles et interchangeables, ce qui permettra de les employer indifféremment pour fermer deux des quatre formes des bassins Vauban. Il en résultera une sécurisation accrue des opérations, ainsi que des manœuvres plus aisées dans cette zone critique de la base navale, où sont entretenus les plus grands bâtiments de surface de la Marine nationale, dont le Charles de Gaulle.

 

Les bassins Vauban (© MARINE NATIONALE)

Les bassins Vauban (© MARINE NATIONALE)

Port de Nantes Saint-Nazaire