Construction Navale
Jotun teste l’entretien proactif et robotique de la coque
ABONNÉS

Actualité

Jotun teste l’entretien proactif et robotique de la coque

Construction Navale

Un robot embarqué qui, régulièrement, se magnétise le long des parois immergées de la coque d’un navire, pour la nettoyer. C’est le principe du Hull Skater très récemment lancé par Jotun, spécialiste norvégien de la peinture marine. « L’idée est de ne jamais laisser de résidus s’installer sur la coque », explique les représentants de la compagnie lors d’une visio-conférence organisée depuis Oslo et à laquelle Mer et Marine a assisté.

Pour lancer ce produit innovant, Jotun s’est associé avec Kongsberg (qui a développé la robotique), la société de classification DNV-GL, l’opérateur Telenor (pour la partie IoT) et l’armement Wallenius Wilhelmsen. Le Hull Skater est un robot attaché par des roues magnétiques et alimenté par une propulsion électrique et un aimant permanent. Bardé de capteurs et de caméras, il se « promène » à la demande sur la coque et renseigne immédiatement sur l’état des œuvres vives. Il peut ainsi procéder à un nettoyage ciblé et dispose pour cela d’une autonomie de près de huit heures. Sa capacité de nettoyage est de 10.000 m2 en deux heures.

Il peut être contrôlé du navire ou de la terre, puisque connecté en 4G. Il est installé pendant un arrêt technique et reste ensuite à poste sur son dock.

Le système a été testé depuis deux ans dans sa phase de R&D sur plusieurs navires de Wallenius Wilhelmsen, Berge Bulk et Maersk. Les premières estimations font état d’une économie de 12.5% de combustible par an.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.