Vie Portuaire
Journée de mobilisation, hier, dans les ports autonomes

Actualité

Journée de mobilisation, hier, dans les ports autonomes

Vie Portuaire

Des centaines d'agents portuaires se sont mobilisés, hier, dans les ports autonomes français. Dans le cadre des arrêts de travail hebdomadaires de 24 heures observés depuis plusieurs semaines, des perturbations ont été enregistrées à Marseille, Le Havre, Nantes Saint-Nazaire, Rouen ou encore Bordeaux. A travers ce mouvement, emmené par la CGT, les grévistes dénoncent toujours la réforme des ports et plus particulièrement le transfert des activités de manutention au secteur privé. Vendredi dernier, la fédération nationale Ports et Docks CGT s'était dite prête à entrer dans les négociations sur l'accord-cadre devant régir les modalités de transfert. Mais le syndicat y a posé ses conditions, détaillées dans un document transmis vendredi dernier au secrétaire d'Etat aux Transports. La CGT avait donné jusqu'à mercredi au gouvernement pour faire sa réponse, faute de quoi elle menaçait d'appeler à une grève de plusieurs jours. L'ultimatum passé, l'appel à un mouvement dans la durée n'a pas encore été lancé, mais les grévistes brandissent plus que jamais cette menace, qui pourrait paralyser une bonne partie du trafic portuaire national.
Hier, des démonstrations de force ont donc eu lieu dans les grands ports. Plus de 700 manifestants havrais et rouennais ont mis en place des barrages filtrants, alors que 200 de leurs collègues nantais et nazairiens bloquaient les accès à la raffinerie de Donges.
L'activité du port de Marseille était, quant à elle, quasiment au point mort, tant au niveau des marchandises que du pétrole ou de la réparation navale. Hier après-midi, 33 navires étaient en attente dans les bassins ou en rade, le port confirmant que ces bateaux subiraient un retard de 24 heures dans leurs opérations. Seuls 8 navires ont pu travailler, ne nécessitant pas l'utilisation d'outillages du port autonome. Quant à Bordeaux, 100% des personnels de manutention étant en grève, aucun bateau de commerce n'a été traité hier.

Divers Ports