Divers
Katrina : Paris propose son aide, notamment maritime

Actualité

Katrina : Paris propose son aide, notamment maritime

Divers

Après le passage de l’ouragan, la France a présenté aux Etats-Unis une liste de moyens qu’elle pouvait rapidement déployer dans le Golfe du Mexique. Il s’agit tout d’abord d’éléments basés dans les Antilles. La marine pourrait dépêcher la frégate de surveillance Ventôse (avec un hélicoptère Panther) et le bâtiment de transport léger (Batral) Francis Garnier, conçu pour plager des véhicules et du matériel. Il pourrait notamment transporter des tentes, des lits, des générateurs et des usines portables de traitement de l’eau. L’armée française positionnée aux Antilles peut également déployer une unité spécialisée dans les catastrophes naturelles (20 soldats et 900 kg de matériel et de moyens médicaux) ainsi que des avions CASA.
D’ores et déjà, un détachement de la sécurité civile comprenant 35 hommes s’est envolé hier pour les Etats-Unis afin de porter assistance aux populations sinistrées.

Aide internationale

Face à l’ampleur du désastre, les Etats-Unis se sont dits prêts, la semaine dernière, à accepter l’aide extérieure. D’un peu partout dans le monde, les propositions se sont succédées. Les Nations Unies bien entendu mais aussi le Koweït qui a offert 500 millions de dollars. Le Qatar a promis 100 millions alors que le Japon va débloquer 500.000 dollars d’aide d’urgence. La Corée du Sud, outre une enveloppe de 30 millions de dollars, va dépêcher des troupes et des véhicules pour assister les sauveteurs et l’armée américaine. Le Canada, de son côté, s’est engagé à augmenter son approvisionnement quotidien en pétrole de 91.000 barils par jour.
Enfin, le CICR (*) a ouvert son site Internet aux personnes qui ont perdu contact avec leurs proches après le passage de l’ouragan. Le consul de France à la Nouvelle-Orléans est d’ailleurs à la recherche de plusieurs dizaines de Français qui n’ont pas donné de nouvelles depuis la catastrophe.

(*) Voir le site de la Croix Rouge