Offshore
Katrina: Ravages sur les plateformes pétrolières

Actualité

Katrina: Ravages sur les plateformes pétrolières

Offshore

C'est ce que craignaient les professionnels américains de l'énergie. Après avoir pensé que Katrina avait épargné les installations pétrolières, ils ont découvert vendredi l'étendue des dégâts. Selon l'Institut américain du pétrole (API), 58 plateformes ou puits de forage ont été endommagés ou déplacés dans le Golfe du Mexique. Parmi eux, une trentaine sont considérés comme perdus. Jeudi, la compagnie texane Apache avait fait état de la perte de 8 plateformes dont la production quotidienne atteignait à plus de 7000 barils de pétrole et 3,4 millions de m3 de gaz naturel.
Autre compagnie touchée, Diamond Offshore Drilling. Sa plateforme "Ocean Warwick" a rompu ses amararres sous la puissance des vagues et des rafales. L'installation, à la dérive, a été retrouvée près de l'île Dauphine (Alabama), à une centaine de kilomètres de sa position de travail! On ne dispose pas pour le moment d'informations relatives à d'éventuelles pollutions maritimes. Les puits sont normalement équipés de clapets de sécurité pour empêcher les fuites de combustibles mais compte tenu de la violence de la tempête, un incident est toujours possible.
En prévision de l'arrivée de Katrina, la production avait été stoppée sur 645 des 819 plateformes pétrolières et 90 des 137 puits de pétrole du Golfe du Mexique. Avant le passage de Katrina, ces installations fournissaient 1,4 million de barils par jour.
Pour faire face à la pénurie, Washington a décidé de puiser 30 millions de barils dans les réserves stratégiques du pays. L'Agence internationale de l'énergie (AIE) devrait également débloquer plusieurs dizaines de millions de barils.