Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande

Actualité

Kea Trader : Le plan d’intervention revu à cause de la météo

Marine Marchande

Kea Trader : Le plan d’intervention revu à cause de la météo

Sur le récif Durand, où le porte-conteneurs Kea Trader s’est échoué il y a presque 11 mois, les opérations d’enlèvement de l’épave du navire demeurent très difficiles. Confiée en mars dernier par l’armateur au groupe chinois Shanghai Salvage Company (SSC), elles ont de nouveau été complexifiées par le mauvais temps, qui oblige à revoir le plan prévu, comme l’annonce aujourd’hui, le communiqué ci-dessous, le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie :

« Un épisode de mauvais temps entre le 25 et le 27 mai a provoqué de fortes houles sur le récif Durand. La partie avant de l’épave s’est désolidarisée de la partie arrière, et présente désormais une gîte de 18 degrés. L’embarquement d’équipes sur les deux parties de l’épave dans des conditions de sécurité acceptables est jugé difficile. Cette situation conduit à une réévaluation des priorités. L’enlèvement des débris disséminés sur le récif, à la fois dans une perspective de dépollution et pour préparer l’arrivée des moyens lourds est la tâche privilégiée à court et moyen terme. Cet objectif permet à la fois de tirer le meilleur parti des moyens mobilisés par l’entreprise Shanghaï Salvage Company (SSC), et de limiter les risques liés aux conditions de travail sur le récif. Les embarquements à bord restent envisageables mais ne seront réalisés qu’à la faveur de conditions météorologiques particulièrement favorables.

Le nouveau plan qui doit être établi à la suite du passage du cyclone Hola et des altérations importantes subies par l’épave, est en cours d’élaboration. Ce plan prévoira la mobilisation de nouveaux moyens lourds, dont la conception fait l’objet d’études d’ingénierie complexes. La faisabilité, mais également l’impact environnemental de ce nouveau plan, devront être au coeur du processus de validation, qui mobilisera des expertises de très haut niveau. Les priorités fixées au propriétaire restent identiques : éviter tout nouvel accident, lutter contre toute forme de pollution, et se donner comme objectif de restituer le récif à son état de nature ».

 

Survol de l'épave du Kea Trader (© DR)

 

Construit en Chine et mis en service en janvier 2017, le Kea Trader, un porte-conteneurs de 184 mètres de long et d’une capacité de 2194 EVP, s’est pour mémoire échoué le 12 juillet 2017 sur le récif Durand, à 50 milles au sud-est de l’île de Maré. Il ralliait Nouméa depuis Papeete avec 782 conteneurs à son bord. Les tentatives de renflouement étant restées vaines, le navire a été déclaré en perte totale et doit être démantelé sur place. Son armateur, la société Lomar Shipping, a suite à un appel d’offres confié ce chantier à SSC.