Marine Marchande

Fil info

Kea Trader : Opération de récupération des débris flottants

Marine Marchande

Un important dispositif humain et matériel est déployé sur place depuis dimanche 11 mars pour localiser et récupérer les débris flottants en dérive constante et fluctuante. Les conditions météorologiques cette semaine ont été très défavorables avec des vagues de 4 mètres et une visibilité très faible. Pour autant, l’engagement aérien a pu être assuré quotidiennement pour quadriller la zone. Outre l’état-major de crise, ont été mobilisés les Gardian des FANC, des hélicoptères, des avions de tourisme, 4 bâtiments hauturiers et des équipes à terre.

Les équipes à l’oeuvre ont pu sortir de l’eau plusieurs parties de conteneurs, certaines mesurant 6 mètres de long sur 3 mètres de large, ainsi que de nombreux débris, de taille plus modeste.

La superficie à explorer représente plus de deux fois l’île de Maré et les recherches se maintiennent dans un contexte difficile.

Les débris qui se sont échappés du navire après le passage du cyclone Hola, ne sont pas des polluants pétroliers, même si un certain nombre est souillé par du fuel lourd désormais solidifié.

Néanmoins, il subsiste toujours des risques d’arrivée de boulettes d’hydrocarbure de faible quantité qui elles aussi sont traitées, par ramassage par les équipes mobilisées sur les îles Loyauté.

 

 

Par ailleurs, la surveillance du périmètre ne révèle aucune nappe de pollution par hydrocarbure ni à proximité du Kea Trader, ni sur les zones de dérive des débris.

Une réunion publique d’information à la population et aux coutumiers, organisée par le haut-commissariat de la République se tiendra lundi matin à Maré à la chefferie de Pénélo. Elle rassemblera des responsables de la Sécurité civile, de la Marine nationale et des représentants de l’armateur.

Communiqué des autorités françaises en Nouvelle-Calédonie, 16/03/18