Nautisme
Kite surf : Du grand spectacle à Douarnenez

Actualité

Kite surf : Du grand spectacle à Douarnenez

Nautisme

Ils décollent à 5 ou 10 mètres de haut et font des bonds de 100 ou 200 mètres au dessus des flots... Dans des acrobaties impressionnantes, 90 kite-surfers ont enflammé la baie de Douarnenez durant le week-end du 1er mai. Dans le cadre du grand prix Petit Navire se déroulait en effet le Championnat d'Europe de Kite-crossing et jamais la baie finistérienne n'avait accueilli autant de participants. De plus en plus de riders étrangers participent au Grand Prix Petit Navire et il y a des nouveautés à découvrir. Venu de Hawaii, Mango Manny est le créateur de la marque de planche à Foil Carafino. « C'est une belle opportunité de venir courir avec l'hydrofoil ici à Douarnenez et en France où je n'étais jamais venu. Je vis à Hawaii et suis originaire de New York. J'ai parcouru la planète sur les spots de Bali à Tahiti et je suis vraiment ravi de découvrir la culture française, de rencontrer le monde du kite et de pouvoir montrer nos planches à foil et bien sûr de manger des croissants... Le principe de mes planches à hydrofoils est de pouvoir naviguer par petit temps, dans des airs très légers (6 à 12 noeuds), ce qui n ?est pas possible aujourd'hui avec le matériel de kite-surfing traditionnel. C'est une vraie opportunité pour le grand public et les nombreux pratiquants de kite. L'hydrofoil est aujourd'hui de plus en plus populaire dans le monde. Le principe est simple, le foil sous la planche est comme un avion qui vole sous l'eau. Dès que le rider actionne son aile, le foil agit comme un ascenseur. La planche et le rider s'élèvent alors au dessus de l'eau. C'est comme si vous voliez. Le fait de n'avoir que très peu de contact avec la surface de l'eau permet d'utiliser une plus grande aile de kite pour des vents très légers, et surtout de mieux remonter au vent qu'un kite traditionnel. C'est comme un monocoque comparé à des multicoques. Nos planches à foil sont moins rapides mais remontent mieux au vent, dans des conditions plus faibles ».
Le deuxième championnat d'Europe de Kite-crossing s'est achevé hier. Faute de vent, aucune course n'a pu être lancée ce dimanche. Au terme de quatre courses validées, c'est Charles Deleau qui s'impose au général devant Alex Caizergues et Sylvain Hoceini respectivement deuxième et troisième du classement. « C'était vraiment sympa, je suis ravi. Nous n'avons pas eu beaucoup de chance au niveau des conditions météo, mais sportivement parlant les courses étaient intéressantes. On s'est rattrapé à terre, l'organisation est super et les Bretons sont top, je reviendrai avec plaisir », explique Charles Deleau.

 (© : FRANCOIS VAN MALLEGHEM - PIXSAIL.COM  )
(© : FRANCOIS VAN MALLEGHEM - PIXSAIL.COM )

Kites mais aussi monocoques de 60 pieds, Classe 40' et mini, Optimist et Dragon, en tout, quelques 1000 participants se sont mesurés à l'occasion du Grand Prix, navigateurs célèbres comme inconnus. « Il y a ici tout ce qu'il faut pour se faire plaisir. Que l'on aime les bateaux, la mer ou tout simplement la qualité de la lumière. Entre les Sables Blancs et l'ambiance que mettent les riders, Tréboul avec le village du Grand Prix et la centaine de Dragon, le port du Rosmeur avec les monocoques de course au large ou encore le Port-Rhu et la mise en valeur du patrimoine maritime, c'est un événement d'une richesse exceptionnelle. Et si tu ne trouves pas ton compte avec tout ça, tu peux aussi aller te promener sur le chemin côtier. Enfin, il y a aussi l'accueil de Douarnenez qui reste hors du commun », souligne Michel Desjoyeaux. Un bel hommage que Gwen Chapalain, le coordinateur du Grand Prix Petit Navire, ne reniera pas. «En France, il n'y a pas d'autres épreuves qui propose un contenu pareil. Il y a du sport, du patrimoine, de la course au large, une mobilisation de 300 bénévoles qui apportent une ambiance que tous saluent comme étant unique, ça navigue de 7 à 87 ans sur un plan d'eau exceptionnel. Et tout ceci est motivé par une passion que nous avons en commun. Cette année encore, sur le plan sportif, malgré des conditions météo pas toujours idéales, nous avons respecté notre programme et toutes les épreuves ont été validées».
________________________________________

- Voir le site du Grand Prix Petit Navire

 (© : FRANCOIS VAN MALLEGHEM - PIXSAIL.COM  )
(© : FRANCOIS VAN MALLEGHEM - PIXSAIL.COM )