Divers
Klein Familie : Les premières plongées humaines prévues aujourd'hui

Actualité

Klein Familie : Les premières plongées humaines prévues aujourd'hui

Divers

Une semaine après le naufrage du Klein Familie, probablement abordé par le chimiquier maltais Sichem Pandora, les plongeurs de la Marine nationale effectueront une première inspection de l’épave ce matin, si les conditions météo le permettent. Leur bâtiment base, le Vulcain, est en alerte dans le port militaire de Cherbourg, prêt à appareiller. Les hommes du GPD (*) devront descendre à 73 mètres de profondeur. Une première tentative, menée lundi, a échoué en raison de la dangerosité du site (présence de nombreux cordages, dont des lignes hameçonnées). Le robot téléopéré Ulisse a donc été dépêché sur zone, à 45 Kms de la pointe de La Hague, pour effectuer une reconnaissance de l’épave. « Ulisse a fait sa première plongée dès mardi soir, ce qui a permis de préparer la plongée humaine », indique la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord. Embarqué sur le bâtiment de soutien Argonaute, le robot a de nouveau été mis à l’eau hier après-midi. « Le travail de préparation de telles plongées représente 95 % de la mission : il s’agit de mécaniser et séquencer au maximum la plongée afin de ne pas perdre de temps au fond. En effet, la durée totale de la plongée est de 35 minutes : 10 minutes pour la descente et le travail au fond et 25 minutes pour la remontée vers la surface, avec 4 paliers obligatoires ». En fait, chaque homme du GPD ne restera que 6 petites minutes sur l’épave.

Officiers Maltais à Dunkerque

Les vidéos recueillies par Ulisse ont également permis de constater l’étendue des dégâts : « Les images témoignent d'un choc d'une grande violence. L'épave est éclatée et une partie de l'avant paraît avoir été enlevée, comme à l'emporte-pièce », a précisé le procureur de Cherbourg, Michel Garrandaux. Les traces de peinture, retrouvées sur les débris du Klein Familie et sur le bulbe d’étrave du Sichem Pandora se sont révélées identiques, après analyse du laboratoire de la police scientifique. La collision s’étant produite en dehors des eaux territoriales françaises, le procès devrait avoir lieu à Malte, pays où est immatriculé le navire sur lequel se portent tous les soupçons. Les autorités de La Valette travaillent déjà sur le dossier et ont dépêché 4 officiers à Dunkerque, où est immobilisé le chimiquier. Le parquet de Cherbourg a précisé que deux enquêtes ont été ouvertes par Malte, l’une technique, l’autre administrative, et s’est félicité de la « bonne coopération » entre les deux pays. Interrogé par les inspecteurs français, les 15 membres d’équipage du Sichem Pandora affirment qu’ils n’ont rien remarqué d’anormal pendant leur transit. Le naufrage du Klein Familie a fait 5 disparus. Seul un jeune pêcheur de 20 ans a été retrouvé sain et sauf dans un canot de sauvetage.

(*) Groupe des Plongeurs Démineurs. Le GPD de la Manche compte une quarantaine de personnes. Ces hommes sont les seuls plongeurs de la Marine nationale à pouvoir descendre jusqu’à 80 mètres de profondeur.

Klein Familie