Construction Navale
Kongsberg : « Les briques technologiques pour les navires autonomes sont là »
ABONNÉS

Rencontre

Kongsberg : « Les briques technologiques pour les navires autonomes sont là »

Construction Navale

Le groupe norvégien Kongsberg vient de lancer Kognifai, une toute nouvelle plateforme de recueil et de traitement des données des navires. Basée sur le cloud, Kognifai vise à la fois à collecter ces données, le fameux « big data », mais également à les traiter de manière à optimiser le fonctionnement du bateau. Pour cela, le client pourra choisir quelles données seront transmises et n’importe quel tiers équipementier pourra y ajouter sa propre technologie. Si la digitalisation est désormais le nouvel outil standard de la gestion de flotte, Kongsberg est déjà en train de préparer la deuxième phase de cette nouvelle donne technologique, à savoir l’autonomisation des navires.

 

(© KONGSBERG)

(© KONGSBERG)

 

« C’est un projet que nous avons démarré il y a 15 ans », se souvient Olivier Cadet, vice-président de Kongsberg, rencontré fin mars à Oslo. « Nous nous demandions déjà comment faire remonter les données des navires. L’industrie pétrolière, Statoil notamment, était déjà très en demande de ce genre de suivi ». Le projet fait son chemin, mais les choses accélèrent franchement ces cinq dernières années. La digitalisation commence à entrer dans les mœurs, « nos clients se rendent compte que les données sont en train de devenir un atout ». Cela fait déjà plusieurs années que Kongsberg suit les bateaux et plateformes qu’il équipe de ses systèmes. Le groupe a trois centres, à Oslo, Singapour et la Nouvelle-Orléans, qui reçoivent les informations