Défense
La base d'Hyères cible d'une attaque aérienne

Actualité

La base d'Hyères cible d'une attaque aérienne

Défense

Un grand combat aérien impliquant F16, F18, Mirage et autres Rafale se déroulera mardi prochain dans la région de Toulon et au largedes côtes varoises, où le porte-avions Charles de Gaulle engagera sa chasse embarquée. Une partie des appareils tentera de déverser son flot de bombes et de missiles sur la base d'aéronautique navale d'Hyères. Une attaque fictive réalisée dans le cadre d'une Composite Air Opération (COMAO), entrainement au combat aérien. 6 Rafale, 10 Super Etendard Modernisés et 2 avions de guet aérien Hawkeye de la Marine nationale, ainsi que 4 F-16 italiens, 2 F-18 suisses, 4 Mirage 2000 et 2 F1CR français participeront à cet exercice. Certains aéronefs simuleront une attaque de la base d'aéronautique navale et d'autres seront chargés de les intercepter.
Cet exercice entre dans le cadre du réentraînement du groupe aérien embarqué du porte-avions qui est en période de remontée en puissance après 15 mois d'interruption périodique pour entretien et réparation (IPER). La population hyéroise a d'ailleurs pu entendre ces derniers temps des chasseurs embarqués s'entraîner en moyenne attitude au dessus de la région.

Aéronautique navale | Toute l'actualité des aéronefs et flottilles de la marine