Défense
La Belgique pourrait court-circuiter la vente de corvettes Gowind en Bulgarie

Actualité

La Belgique pourrait court-circuiter la vente de corvettes Gowind en Bulgarie

Défense

Sofia souhaite acquérir dans les prochaines années plusieurs navires de combat de plus de 1500 tonnes. DCN, via Armaris, sa filiale commune avec Thales, espère vendre à la Bulgarie ses toutes nouvelles corvettes Gowind. Ce projet, en marge d’une future entrée dans l’Europe, pourrait bénéficier d’un appui financier de l’Union. Seulement voilà, la Belgique joue depuis peu les challengers avec des navires vieux de 30 ans. Bruxelles serait en pourparlers avec le gouvernement bulgare pour opérer le transfert des frégates Wielingen, Wesdiep et Wandelaar. Il convient désormais de préparer la vente de ces navires livrés en 1978, et dont le remplacement par des frégates néerlandaises du type Karel Doorman interviendra en 2007. Malgré leurs 27 années de service, les Wielingen sont des unités parfaitement opérationnelles et surtout très bien entretenues. Ces dernières années, elles ont bénéficié d’une série de refontes importantes portant sur la modernisation du système de combat, de l’armement ainsi que des différents senseurs. Elles ont également été remotorisées.

La marine belge ne s'en serait d’ailleurs pas séparée tout de suite, si ces navires n’avaient le défaut majeur de ne pas posséder d’hélicoptère. Les Westdiep constituent donc un excellent compromis coût/performance, argument pour lequel la Bulgarie pourrait être sensible. En face, la corvette Gowind existe en trois versions, de 1250 à 1950 tonnes. Ce très beau bâtiment imaginé par les ingénieurs français pour le marché à l’export, peut emporter, dans sa configuration la plus lourde, des missiles Exocet et Aster, des torpilles légères, un canon de 76 mm et un hélicoptère de 10 tonnes.
Navires de 2400 tonnes à pleine charge, les frégates belges sont armées de quatre Exocet MM 38, un système surface/air Sea Sparrow, un canon de 100mm, quatre mitrailleuses de 12,7 mm, un lance-roquettes anti-sous-marines et deux tubes lance-torpilles.

Naval Group (ex-DCNS)