Divers
La Belle Poule en Méditerranée

Fil info

La Belle Poule en Méditerranée

Article gratuit
Divers

La goélette Belle Poule, voilier école de la marine française, quitte Brest pour trois mois de navigation en mer Méditerranée. Ce déploiement permettant notamment à de jeunes marins issus de la Marine Nationale, des lycées maritimes et de l’école de la marine marchande de développer des compétences en navigation et leur propre sens « marin ». La navigation « traditionnelle » à bord de ce voilier accorde une place importante au travail en équipage.

La Belle Poule fera 11 escales en Méditerranée dont 4 dans les ports français (Sète, Marseille, Toulon et Nice). L’équipage de ce vieux gréement fera valoir le savoir-faire de la Marine nationale et sa connaissance de la mer. Il développera les relations de la Marine avec de nombreux partenaires et les marines européennes riveraines de la Méditerranée. Des cadets des Ecoles navales italienne, portugaise et française embarqueront à bord de la Belle Poule. Ce déploiement sera aussi l’occasion de mettre en oeuvre trois capteurs température, pression et salinité ARGO en Méditerranée au profit de l’Ifremer afin d’approfondir la connaissance du milieu marin.

 

Programme des escales :

 

- Marin du 11 au 13 avril

- Lisbonne du 16 au 18 avril

- Valence le 25 avril

- Barcelone du 27 au 29 avril

- Sète du 1er au 3 mai

- Toulon du 5 au 9 mai,

- Marseille du 14 au 16 mai

- Monaco du 21 au 23 mai

- La Spezia du 25 au 27 mai

- Livourne du 28 au 30 mai

- Naples du 2 au 4 juin

- Carthagène du 11 au 13 juin

- Almeria le 14 juin

- Porto du 20 au 23 juin

- La Corogne du 26 au 28 juin

 

La goélette Belle Poule est rattachée à l’Ecole Navale. Elle est longue de 38 mètres et compte 16 membres d’équipage. Elle a été lancée le 8 février 1932. Avec sa consoeur, l'Étoile, elles constituent des répliques uniques des goélettes morutières de Paimpol qui, jusqu'en 1935, faisaient la pêche à la morue sur les bancs d'Islande. Les deux bâtiments ont rejoint les Forces Françaises Libres à Portsmouth durant la Seconde Guerre Mondiale. Ceci explique l'honneur qui leur est donné d'arborer le pavillon tricolore frappé de la Croix de Lorraine. Elles sont affectées depuis leur lancement à la formation des élèves officiers par le biais de déploiements dans l'Atlantique ou la Manche voire la mer Baltique ou la Méditerranée.

Source : Marine nationale

 

Marine nationale