Marine Marchande
La capitaine du Sea-Watch 3 libérée par la justice italienne

Actualité

La capitaine du Sea-Watch 3 libérée par la justice italienne

Marine Marchande

C’est un camouflet pour Matteo Salvini, qui voulait faire de Carola Rackete un exemple. Arrêtée par la police samedi dernier à Lampedusa peu après avoir forcé le blocus des autorités italiennes pour débarquer les 41 migrants qu’elle avait à son bord depuis 17 jours, la capitaine du Sea-Watch 3 était depuis sous le coup d'une assignation à résidence. Elle a été remise en liberté hier. La justice italienne en a décidé ainsi, le tribunal sicilien d’Agrigente estimant qu’elle ne devait pas être maintenue en détention alors que le parquet continue de vérifier s’il existe suffisamment de preuves pour l’inculper formellement. Une enquête qui pourrait prendre beaucoup de temps.

En attendant, la juge a estimé que le décret du

Migrants | Actualité maritime des flux migratoires