Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

La Capricieuse achève sa carrière à Brest

Défense

Partie le 4 mai de Guyane, où elle était affectée depuis 1990, La Capricieuse a rallié Brest le 3 juin en vue d’y être désarmée. Son ultime voyage, un parcours de 5730 milles ponctué d'escales à Saint Barthélémy (sa ville marraine), à Porto Rico (pour ravitaillement), aux Bermudes et aux Açores, fut entre ces deux dernières étapes des plus musclés. La Capricieuse a, en effet, essuyé pendant 36 heures une tempête tropicale, avec une mer de 3/4 arrière de force 7 lui occasionnant jusqu’à 60° de gite !

Avant de rallier la base navale brestoise, La Capricieuse avait embarqué samedi matin,  dans l'anse de Bertheaume, 9 des anciens commandants pour une dernière navigation. Depuis sa mise en service en 1987, près de 500 marins ont servi à bord du bâtiment, qui a eu 25 pachas, le dernier étant le lieutenant de vaisseau Fuseau.

 

 

La Capricieuse arrivant à Brest (© MICHEL FLOCH)

La Capricieuse arrivant à Brest (© MICHEL FLOCH)

 

 

La Capricieuse arrivant à Brest (© MICHEL FLOCH)

La Capricieuse arrivant à Brest (© MICHEL FLOCH)

 

Pendant sa longue carrière, le patrouilleur aura parcouru plus de 503.000 milles, soit l’équivalent de 23 tours du globe pour un total de 2373 jours de mer. En Guyane, La Capricieuse a notamment lutté contre la pêche illicite, arraisonnant plus de 100 tapouilles, et également assuré la sécurité des approches maritimes lors de 126 tirs de fusées à partir du Centre Spatial Guyannais. 

Marine nationale