Pêche
La Cassiopée porte assistance à un chalutier en détresse au large d’Antifer

Fil info

La Cassiopée porte assistance à un chalutier en détresse au large d’Antifer

Pêche

Le 12 mars 2015 à 12h50, le chasseur de mines tripartite (CMT) Cassiopée de la Marine nationale, en opération de surmine devant le Havre, reçoit un appel PAN PAN émis par le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg, signalant la présence d’un chalutier à la dérive à 25 nautiques de sa position.

Après une prise de contact avec le CROSS, la « Cassiopée » est désignée pour intervenir sur le « Pierre de Jade », basé à Granville, dont l’hélice est engagée par un filet pélagique dérivant. Le temps de quitter les dispositions de chasse aux mines, la « Cassiopée » fait route vers le chalutier, qu’elle rejoint après une heure et demie de transit.

Une première rotation de zodiac vers le « Pierre de Jade » permet au commandant en second et au plongeur d’évaluer la situation et de présenter aux trois marins du chalutier l’opération sous marine visant à dégager l’hélice et la ligne d’arbre. La plongée est ordonnée et un trinôme de plongeurs à l’air s’immerge, équipés de scie à métaux et couteaux à dents, outils généralement les plus adaptés pour découper les tronçons d’aussières ou de filets.

 

(© : MARINE NATIONALE)

(© : MARINE NATIONALE)

 

Après 30 minutes de travail sous-marin, l’hélice et la ligne d’arbre sont dégagées, tandis qu’une visite de coque est réalisée par mesure de sécurité. Après la récupération des plongeurs, les essais menés par le chalutier permettent de valider le bon fonctionnement de l’appareil propulsif. Le « Pierre de Jade » reprend alors sa route vers Port-en-Bessin tandis que le commandant de la « Cassiopée », le LV Rémi Briand, et le patron de pêche échangent quelques mots à la VHF, renforçant ainsi la solidarité entre gens de mer.

Communiqué de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord, mars 2015

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française